Mali Sadio

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Statue représentant Mali Sadio, sur la place centrale de Bafoulabé

La légende de Mali Sadio, ou Mali-cajo, ou encore Mali Sâdjo ou Mali Sâdjè[1], se déroule au niveau de la ville de Bafoulabé, au Mali. Présenté comme une histoire vraie mais rapportée par la tradition orale, cette histoire a subi de nombreuses modifications. Il en existe aujourd'hui plusieurs versions.

Généralement, l'histoire fait mention d'un hippopotame, mali en bambara, qui se serait lié d'amitié avec une petite fille du village, nommée Sadio. D'autres versions attribuent le nom de Mali Sadio (ou simplement Sadio) à l'hippopotame, un nom qui viendrait du terme kassonké Cajo (Tchatcho en bambara) signifiant "animal à 2 couleurs". À noter que ce terme "Tchatcho" est employé au Mali (avec une connotation péjorative) pour désigner les femmes ayant recours à la dépigmentation.

Finalement, l’hippopotame fut tué. Selon certaines versions, il le fut par un habitant du village, amoureux de la jeune femme et jaloux de cette amitié. Selon d’autres versions, c'est le colon français Cauchon qui aurait abattu l'animal[2],[3],[4].

Cette légende est racontée et chantée par les griots et reprise par de nombreux chanteurs maliens. En 2005, le Festival Dansa Diawoura s'est terminé par une journée consacrée à la légende. Cela a permis à de nombreux griots de confronter leurs versions. À la suite de cette journée, Doumbi Fakoly a écrit un livre tentant d'unifier les versions.

Références dans la musique[modifier | modifier le code]

Références dans la littérature[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Mani Sajio, page sur l'histoire et sa place dans la musique malienne

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La transcription Mali Sâdjo ou Sâdjè se trouve dans le livre de Youssouf Tata Cissé et Wa Kamissoko, La Grande Geste du Mali. Des origines à la fondation de l'Empire, Paris, Karthala, 1988, 2e édition 2007, p. 25.
  2. « Mali-sadio ou Mali-cajo ? Une histoire à plusieurs interprétations », sur Maliweb (article du Soir de Bamako) (consulté en )
  3. « Littérature:Il était une fois Mali Sadio... », sur Maliweb (article du Républicain) (consulté en )
  4. « Histoire de Mali sadio avec Adama Issa Sacko, promoteur – culturel : « Je préférerais que Malisadio soit l’emblème de Kayes !» », sur Maliweb (article de Kayes Infos) (consulté en )