Madonna del prato (Bellini)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Madonna del prato
Giovanni bellini, madonna del prato 01.jpg
Artiste
Date
1505 environ
Technique
peinture à l'huile sur bois transférée sur toile
Dimensions
(H × L)
67.3 × 86.4 cm
Localisation
National Gallery, Londres (Grande-Bretagne)
Détail du paysage.

La Madonna del Prato est une peinture de Giovanni Bellini, datée de 1505 environ, conservée à la National Gallery de Londres.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'œuvre fut d'abord attribuée à Marco Basaiti et c'est C. Gronau, qui, le premier en 1928, définit Bellini comme son auteur.

Son mauvais état de conservation imposa, en 1949, son transfert sur toile.

Thème[modifier | modifier le code]

Il s'agit d'une Vierge d'humilité, assise dans un décor champêtre, sans trône ni autre siège, et portant l'Enfant.

Description[modifier | modifier le code]

En plan rapproché, La Vierge assise dans ses habits bleu et rouge, les mains jointes et les yeux mi-clos, supporte l'Enfant nu, endormi la main droite sur le cœur, allongé sur ses genoux.

Le paysage qui prolonge le champ où elle est assise, étale des arbres, des figures humaines habillées de blanc, des animaux de ferme à gauche comme à droite, de part et d'autre de sa figure. Un aigle noir est perché sur les branches hautes de l'arbre le plus proche à gauche, un serpent brun foncé au sol menace un échassier blanc.

Un château s'élève à droite sur un mont avec ses murailles et ses tours bien détaillées ; il est prolongé à droite par des bâtiments et un pont.

Une bordure de nuages traverse le ciel bleu à la hauteur perspective de la tête de la Vierge.

Analyse[modifier | modifier le code]

La composition en triangle est clairement établie par les pans bleus de la robe de Marie.

Les animaux convoquent la symbolique : l'aigle en Triomphe, le serpent de la Mort, vaincu par l'échassier en victoire par la Résurrection.

Les fortifications seraient les mura di Feltre, la colline une des Colle delle Capre, les bâtiments à droite, ceux du couvent Santa Maria del Prato et de son hospice.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]