M105

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir M105 (homonymie).
M105
Image illustrative de l'article M105
Données d’observation
(Époque J2000.0)
Constellation Lion
Ascension droite (α) 10h 47m 49,75s
Déclinaison (δ) +12° 34′ 54,6″
Distance environ 11 Mpc (∼35,9 millions d'a.l.)
Magnitude apparente (V) +9,3
Dimensions apparentes (V) 5,4' x 4,8'[1]
Caractéristiques physiques
Type d'objet Galaxie elliptique type E1
Découverte
Découvreur(s) Pierre Méchain
Date 1781
Désignation(s) M105, NGC 3379
Liste des objets célestes

M105 (ou NGC 3379) est une galaxie elliptique située dans la constellation du Lion.

Découverte[modifier | modifier le code]

M105 a été observée par Pierre Méchain le 24 mars 1781, mais fait partie des objets dit additionnels du catalogue Messier, c'est-à-dire ceux qui furent découverts par Messier ou Méchain mais pas inclus dans le catalogue à l'époque. Elle fut finalement introduite dans le catalogue par Helen Sawyer Hogg en 1947 (comme M106 et M107). Cette découverte n'ayant pas été publiée à l'époque, William Herschel la redécouvrit indépendamment le 11 mars 1784.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Il s'agit de la galaxie elliptique la plus brillante du groupe de M96, et est classée de type E1 sur la séquence de Hubble. Située à environ 11 Mpc (∼35,9 millions d'a.l.) du système solaire, elle s'en éloigne à la vitesse de 752 km/s.

D'une masse de 100 000 millions de masses solaires, du même ordre que la Voie Lactée, elle est beaucoup plus petite en taille, d'un diamètre de 55 000 années lumière[1].

Des observations de la région centrale de cette galaxie, effectuées à l'aide du télescope spatial Hubble semblent montrer qu'elle contient un objet central extrêmement massif ayant une masse de l'ordre de 200 millions de masses solaires, probablement un trou noir[1].

Il existe un nombre relativement restreint d'amas globulaires dans le halo de M105. Une étude de 2003 de Whitlock en dénombre 133[1].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Ronald Stoyan Atlas of the Messier Objects, Cambridge University Press, 2008, p. 341