Météoropathie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La météoropathie[1],[2] ou météoropathologie[3] est une pathologie due ou conditionnée par les phénomènes météorologiques[1]. La population pouvant être divisées en deux : les personnes météorosensibles, et les personnes non météorosensibles[4]. Les personnes météorosensibles sont les personnes susceptible de souffrir de météoropathie[2].

Le vent[modifier | modifier le code]

Le foehn peut entrainer des effets psychiques, physiques et biologiques[5],[6],[3], il augmente le risque de suicide[7].

Au Moyen Âge, à Toulouse, un vent chaud et sec était une circonstance atténuante aux coupables qui avaient commis des délits les jours où le “vent des fous" soufflait[8].

La pression[modifier | modifier le code]

Les changements de pression barométrique et de température influent sur la sévérité des douleurs d'ostéoarthrose[9].

Concernant la pression atmosphérique, elle est un peu plus basse lorsque le temps est couvert ou pluvieux et un peu plus haute lorsqu'il fait beau. Et la pression atmosphérique baisse avec l'altitude augmentant.

Autre[modifier | modifier le code]

Il y a un lien entre la dépression, le désespoir et la météoropathie[10].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Météoropathie », sur Vulgaris Médical (consulté le 22 septembre 2019)
  2. a et b (en) « (PDF) Meteoropathy and Meteorosensitive Persons », sur ResearchGate (consulté le 22 septembre 2019)
  3. a et b « L'influence des phénomènes atmosphériques sur l'organisme par Dr Marcel BORNANT) » (consulté le 22 septembre 2019)
  4. L. García Carretero, G. Llorca Ramón, M. J. Villoria Medina et J. M. Blázquez Garrudo, « [Relationship between psychiatric emergencies and meteorologic factors] », Actas Luso-Espanolas De Neurologia, Psiquiatria Y Ciencias Afines, vol. 17, no 1,‎ , p. 59–67 (ISSN 0300-5062, PMID 2718818, lire en ligne, consulté le 22 septembre 2019)
  5. Claude Buchot et Gian Gensler, « Introduction à la Bioclimatologie. Sensibilités aux changements de temps et au fœhn », Revue de Géographie Alpine, vol. 67, no 3,‎ , p. 349–358 (DOI 10.3406/rga.1979.4206, lire en ligne, consulté le 22 septembre 2019)
  6. Sandra Proutry-Skrzypek,Naomi Haussmann,Tess McClure, « Au pays du vent qui rend fou », sur Vice, (consulté le 22 septembre 2019)
  7. I. Koszewska, E. Walawender, A. Baran et J. Zieliński, « The influence of the Foehn wind (Halny) on the occurrence of suicide in the Tatra Mountains, 1999–2014 », European Psychiatry, série Abstracts of the 24th European Congress of Psychiatry, vol. 33,‎ , S597 (ISSN 0924-9338, DOI 10.1016/j.eurpsy.2016.01.2230, lire en ligne, consulté le 22 septembre 2019)
  8. « Notre moral sous l'influence de la météo », sur Femme Actuelle (consulté le 22 septembre 2019)
  9. Tim McAlindon, Margaret Formica, Christopher H. Schmid et Jeremiah Fletcher, « Changes in barometric pressure and ambient temperature influence osteoarthritis pain », The American Journal of Medicine, vol. 120, no 5,‎ , p. 429–434 (ISSN 1555-7162, PMID 17466654, DOI 10.1016/j.amjmed.2006.07.036, lire en ligne, consulté le 22 septembre 2019)
  10. Samantha Bellini, Monica Migliorati, Federica Ricci et Denise Erbuto, « O071. The association between meteoropathy, depression, hopelessness and quality of life in medication-overuse headache patients », The Journal of Headache and Pain, vol. 16, no Suppl 1,‎ (ISSN 1129-2369, PMID 28132338, PMCID 4715081, DOI 10.1186/1129-2377-16-S1-A50, lire en ligne, consulté le 22 septembre 2019)