Mérédith Le Dez

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Mérédith Le Dez
MeredithLeDez2.jpg
Mérédith Le Dez en 2016.
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Écrivaine, poétesse, éditriceVoir et modifier les données sur Wikidata

Mérédith Le Dez, née en 1973, est une écrivaine et poétesse française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Résidant à Saint-Brieuc, Mérédith Le Dez alterne poésie et prose. Outre des contributions en revue, elle a publié depuis 2008 une dizaine d'ouvrages, parmi lesquels deux recueils primés : Journal d’une guerre (Folle Avoine, 2013), Prix Yvan-Goll 2015, et Cavalier seul (Mazette, 2016), Prix Vénus-Khoury-Ghata 2017[1],[2].

Elle obtient en 2018 le prix du roman de la Ville de Carhaix pour son second roman, Le Cœur mendiant (La Part Commune, 2018)[3].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Les Eaux noires, éditions Folle Avoine, 2008.
  • Polska, récit, éditions Folle Avoine, 2010.
  • Journal d’une guerre, poésie, éditions Folle Avoine, 2013 (Prix international de poésie francophone Yvan-Goll 2015)[1].
  • Baltique, roman fantôme, roman, éditions Le bruit des autres, 2015.
  • Quatre chevaux de hasard, poésie, éditions Folle Avoine, 2015 (Bourse de création du CNL 2012).
  • Chanson de l’air tremblant, poème caraïbe, avec des gravures de Chantal Gouesbet, éditions La Lune bleue, 2016.
  • Cavalier seul, poésie, avec des encres de Floriane Fagot, éditions Mazette, , prix Vénus-Khoury-Ghata 2017[2] .
  • Paupières closes, avec les peintures d'Emmanuelle Boblet, éditions Mazette, .
  • Passage du feu sur la paroi, livre pauvre avec Chantal Giraud, Daniel Leuwers, .
  • Un désir d’arbre, livre pauvre avec Chantal Gouesbet, L3V, 2018.
  • Le Cœur mendiant, roman, éditions La Part commune, , Prix du Roman de la Ville de Carhaix 2018 [4].
  • La Nuit augmentée, poésie, éditions Mazette, .
  • Un libraire, récit, éditions Philippe Rey, 2021.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]