Lula Pena

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Lula Pena
Lula-Pena-2017.jpg
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (44 ans)
LisbonneVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Site web

Lula Pena, née le 15 mai 1974 à Lisbonne, est une chanteuse, compositrice, guitariste et interprète de fado et de musiques du monde[1],[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Lula Pena est née à Lisbonne. À 15 ans, elle voyage seule vers Bruxelles[3]. À 18 ans, après le lycée, elle part étudier le design et la communication visuelle à Barcelone[3].

Puis, elle s'installe à Bruxelles où elle se lance dans la chanson[3]. Elle interprète des textes personnels et reprend quelques fados classiques. Le directeur d'une maison de disques la remarque lors d'un concert dans un club de jazz de Louvain. Il produit son premier album, Phados, en 1998, avec des fados d’Amalia Rodrigues (la morna Sodade), des textes des brésiliens Caetano Veloso, Chico Buarque ou l'influence de Cesária Évora[1]. Sa carrière de chanteuse démarre[4].

Elle poursuit sa quête musicale à travers des rencontres de musiciens, des lectures, de petits concerts. Elle exprime son art avec intransigeance et profondeur[4].

En 2010, elle sort Troubadour, composé de 7 actes. La composition est hétéroclite : durées variables, musique dissociée, texte poétique, langues (portugais, français, espagnol ou anglais). Elle sélectionne quelques phrasés qu'elle remixe comme : Nature Boy d’Eden Ahbez, ou Luna Tucumana d’Atahualpa Yupanqui[4].

En 2017, elle sort Archivo Pittoresco. C'est un recueil polyglotte composé de chansons folks qu'elle extrait de divers pays. On y retrouve Violeta Parra, Louis Scutenaire, Giuseppe Rachel, ou Mános Hadjidákis[5].

Profil musical[modifier | modifier le code]

Lula Pena construit ses textes en jouant avec les styles, les langues, les alternances, au risque d'en perdre en limpidité : "Je suis de la faim, mille des vers à soie, des vraies à soin, des verres à soif." dans Archivo Pittoresco. Sa voix grave exprime ses degrés sentimentaux, traduit ses émotions et nous transporte en son intimité. Elle est comme habitée[5].

Discographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (pt) « Biografia de Lula Pena — Músicas gratuitas, vídeos, shows, estatísticas e fotos na Last.fm. », sur Last.fm (consulté le 24 octobre 2017)
  2. John Bungey, « World: Lula Pena: Archivo Pittoresco », The Times,‎ (ISSN 0140-0460, lire en ligne)
  3. a b et c Patrick Labesse, « Musiques du monde : la transe apaisante de Lula Pena », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne)
  4. a b c et d François-Xavier GOMEZ, « L’après-fado de Lula Pena », Libération.fr,‎ (lire en ligne)
  5. a et b « Archovo Pittoresco, Lula Pena - Albums - Télérama.fr », sur www.telerama.fr, créé le 30 janvier 2017. mis à jour le 16 août 2017 (consulté le 24 octobre 2017)
  6. « Lula Pena — Troubadour (2010) », Je pleure sans raison que je pourrais vous dire, 21 novembre 2010.

(en)

Liens externes[modifier | modifier le code]