Loup de Spolète

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Loup (homonymie).
Loup de Spolète
Titre de noblesse
Duc
Biographie
Décès

Loup de Spolète fut duc lombard de Spolète de 745 à 751[1].


Biographie[modifier | modifier le code]

En 744, la mort du roi des Lombards Luitprand et l'éviction de son neveu corégent et successeur Hildeprand génère une tentative de l'ancien duc de Spolète Transamond devenu moine de reprendre le pouvoir après avoir chassé Ansprand le second neveu du défunt roi qui l'avait imposé comme duc.

En février 745, les principaux nobles du duché de Spolète se réunissent en Sabine et décide d'élire l'un d'eux, Loup, comme nouveau duc. Proche du pouvoir royal de Pavie où il se rend en juin 747, le duc et sa pieuse épouse nommée Ermelinde, effectuent des fondations religieuses et des œuvres pieuses dont des donations à l'abbaye de Farfa et au monastère Saint-Georges. La fin du règne de Loup se situe entre le printemps et l'été 751. Le six avril, il est présent dans un acte lors de la fondation du couvent Saint-Georges et le 4 juillet lorsque Aistolf, duc de Frioul depuis 744 et roi des Lombards en 749 comme successeur de son frère Ratchis, confirme à l'abbaye de Farfa les donations faites par « Lupone qui fuit dux civitas nostra spoletanæ » lorsqu'il assume également le gouvernement du duché de Spolète[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Projet Medlands Dukes and Marchesi of Spoleto
  2. (it) Achille Sansi, I duchi di Spoleto. Stabilimento Tipografico F. Benucci, 1870] p. 52-55.