Lithosphère continentale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le concept de lithosphère continentale est apparu avec le modèle de la tectonique des plaques, qui découpe la surface du globe en grandes plaques lithosphériques. La lithosphère continentale est composée de la croûte continentale et du manteau lithosphérique. Elle correspond, à la portion de la plaque lithosphérique qui est émergée (29% de la surface terrestre) ce à quoi il faut ajouter le plateau continental ainsi que le talus ce qui représente au total une surface correspondant à 45% de la surface terrestre [1]. La lithosphère océanique correspond à la partie de la lithosphère composée de croûte océanique et de la partie mantellique correspondante.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

La lithosphère continentale est caractérisée par une épaisseur variant de 150 à 200 km suivant les endroits. La croute continentale possède une densité de 2,7 alors que le manteau lithosphérique possède lui une densité de 3,3. Ces deux surfaces appartiennent à la lithosphère.

Elle est composée de la croûte continentale (≈ 30 km d'épaisseur) et d'une partie du manteau supérieur : le manteau lithosphérique. La discontinuité qui sépare ces deux compartiments s'appelle la discontinuité de Andrija Mohorovičić (généralement abrégée Moho). Cette discontinuité caractérise un changement de vitesse des ondes sismiques.

La base de la lithosphère est située au toit de la LVZ (Low Velocity Zone) qui correspond à une zone de faible vitesse de propagation des ondes sismiques entre 125 et 235 km de profondeur dans le manteau lithosphérique.Le toit de la LVZ sépare d'une part la lithosphère rigide du reste du manteau supérieur ductile appelé asthénosphère. La transition entre l'asthénosphère et le reste du manteau (dit manteau inférieur ou mésosphère) se situe elle vers 670 km de profondeur.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Maurice Renard, Yves Lagabrielle, Erwan Martin, Marc de Rafelis (2015). Eléments de géologie - 15e édition du Pomerol. Sciences Sup, Dunod.