Liste blanche

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'expression liste blanche définit un ensemble d’entités (personnes, comptes, machines…) auxquels on attribue un niveau de liberté ou de confiance maximum dans un système particulier ; en opposition à une liste noire (laquelle définit un état de bannissement, d‘interdiction pour ses membres).

Symbolique[modifier | modifier le code]

D’un point de vue symbolique, une liste blanche peut être considérée comme :

  • ouverte en capacités, puisqu’elle confère à ses membres des possibilités particulières ;
  • restrictive en son accès, en ce sens qu'elle accorde un niveau de confiance élevé à une minorité d’entités parmi celles existantes (tandis qu’une Liste Noire n’exclura que ses propres membres et accordera un crédit, même limité, à une majorité).

En informatique[modifier | modifier le code]

Elle peut être utilisée lorsque l’accès à certaines fonctions d’un système doivent être masquées à la plupart de ses utilisateurs ou logiciels (données classifiées, actions pouvant influer sur le système lui-même...), toute entité ne figurant pas sur la liste blanche se verra alors refuser certains accès ou certaines possibilités.

Dans l’industrie[modifier | modifier le code]

Elle permet de définir un ensemble de prestataires certifiés pour effectuer un service ou une tâche particulière.

Article connexe[modifier | modifier le code]