Lipofuscine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La lipofuscine est un pigment cellulaire brun composé de débris de molécules.

Elle apparait dans les cellules épithéliales et conjonctives en voie de sénescence ou de dégénération. Il est probable que la lipofuscine ne soit pas seulement une conséquence du vieillissement mais qu'elle y contribue. Les neurones, le cœur et la peau des personnes âgées contiennent des quantités particulièrement importantes de lipofuscine. On en trouve aussi dans la sueur chez des personnes qui présentent une chromhydrose.

Ce pigment intervient également dans la coloration de l'iris de certains yeux verts.

Certaines études montrent que l'utilisation du Diméthylaminoéthanol (DMAE) pourrait réduire la production de lipofuscine.

Biologie[modifier | modifier le code]

La lipofuscine vient du vieillissement des lysosomes contenus dans toutes les cellules. Quand les lysosomes sont âgés, ils ne peuvent plus se dégrader eux-mêmes car ils ont perdu leur activité enzymatique. Ils deviennent alors des corps résiduels qui vont persister très longtemps dans la cellule, formant un dépôt de lipofuscine.

Au niveau neuronal, la quantité de ces dépôts de lipofuscine est proportionnelle à l'âge du neurone. Ceci s'explique par le fait que les cellules nerveuses ne sont pas renouvelées[réf. nécessaire] et que ces corps résiduels ne sont pas dégradés ou évacués.

Symptôme[modifier | modifier le code]

Apparition de taches brunes à la surface de la peau, appelées aussi taches de vieillesse, dues à la présence de dépôts de lipofuscine émanant de ces corps résiduels lysosomiaux dans les cellules cutanées, le plus souvent d'une peau âgée ou trop exposée aux rayons du soleil.

Lipofuscinose[modifier | modifier le code]

Accumulation de lipofuscine dans le foie.

Accumulation dans la rétine[modifier | modifier le code]

Au niveau de la rétine, la lipofuscine s’accumule dans les cellules d’épithélium pigmenté, et en particulier dans la zone de la macula. La lipofuscine absorbe la partie bleue du spectre visible et, ce faisant, génère des photoproduits toxiques qui perturbent la fonction cellulaire[1].

Les LEDs et les écrans émettent de la lumière bleue, qui est principalement une partie importante de la lumière du jour. Certains traitement antireflets peuvent filtrer le bleu et protéger la rétine. Ce rayonnement fait partie des facteurs à l'origine de la dégénérescence maculaire liée à l'âge(DMLA) L'accumulation de lipofuscine au niveau de la rétine est plus prononcée avant l'âge de 10 ans et au-delà de 45 ans. Ces deux populations sont donc plus importantes à protéger[réf. nécessaire].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Quelles sont les causes du vieillissement cellulaire ?