Liaison (cuisine industrielle)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
schéma de principe

Dans la restauration, le service d'un mets et sa consommation peuvent être différés par rapport au moment de la préparation ; on parle alors de liaison différée, cette liaison pouvant être chaude ou froide.

Liaison chaude[modifier | modifier le code]

La conservation de mets servis et de consommés chauds et doit être maintenue au minimum 63 °C entre le moment de la préparation et celui du service. Cela implique l'utilisation d'un matériel spécifique et de courtes durées de transport. Un exemple en est la livraison à domicile de repas chauds aux personnes âgées.

Liaison froide ou liaison réfrigérée[modifier | modifier le code]

La conservation et le transport des mets se fait à une température de 0 à 3 °C, les mets ayant été réfrigérés immédiatement après leur préparation. Le temps de conservation entre la production et la consommation peut aller de quatre à sept jours en fonction de la qualité de la chaine du froid.

La liaison froide est née dans les années 1970 avec un arsenal législatif et règlementaire rigoureux[1].

Liaison surgelée[modifier | modifier le code]

Le transport des mets se fait à une température inférieure à -18 °C, les mets ayant été surgelés immédiatement après leur préparation.

Liaison mixte[modifier | modifier le code]

Cette expression est utilisée lorsqu'un service de restauration utilise simultanément liaison chaude et liaison froide.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Émilie Forestier, Le service public de la restauration collective à l'échelon communal, Mémoire pour le DESS Management du secteur public : Collectivités et partenaires, Institut d'études politiques de Lyon, 2002 en ligne