Li Changchun

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Li Changchun
LiChangchun-2.JPG

Li Changchun, 2009

Fonctions
Président de la Commission de propagande et de travail idéologique (d)
-
Ding Guangen (en)
Directeur de la Commission centrale d'orientation de l'édification de la civilisation spirituelle (d)
-
Ding Guangen (en)
Secrétaire du comité du parti communiste chinois du Guangdong (d)
-
Xie Fei (en)
Président de l'Assemblée du Peuple du Hénan (d)
-
Secrétaire du comité du parti communiste chinois du Henan (d)
-
Hou Zongbin (en)
Ma Zhongchen (en)
Gouverneur du Henan (d)
-
Cheng Weigao (en)
Ma Zhongchen (en)
Gouverneur du Liaoning (d)
-
Quan Shuren (d)
Yue Qifeng (en)
Maire de Shenyang (d)
-
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (72 ans)
DalianVoir et modifier les données sur Wikidata
Formation
Activité
Autres informations
Parti politique

Li Changchun (李長春; pinyin: Lǐ Chángchūn) (né en février 1944) est actuellement Secrétaire du Département de la Propagande du Parti communiste chinois. Il est le huitième dans la hiérarchie du comité permanent du bureau politique du Parti communiste chinois (Politburo).

Il est né à Dalian, dans la province du Liaoning et fut diplômé de l'Université polytechnique d'Harbin en 1966.

En 1983, à l’âge de 39 ans, il devint le plus jeune maire et secrétaire du Parti d’une ville importante, Shenyang, la capitale du Liaoning. En 1987, il devint gouverneur de la province jusqu’en 1990.

En tant que gouverneur, il supervisa la construction de la première autoroute de Chine, reliant les villes de Shenyang et de Dalian.

Li fut brièvement chef du Parti dans la province agricole du Henan dans les années 1990. Il fut plus tard secrétaire du Parti du Guangdong.

En 1998, Li fut promu membre du Politburo, dont il devint le plus jeune membre (15e Politburo et 16e puis 17e). C'est actuellement son unique responsabilité officielle.

En juillet 2012, après l'immolation d’un jeune moine tibétain le 17 juillet, lors d'une visite d'inspection à Lhassa au Tibet, Li Changchun a demandé aux autorités locales d'engager des actions de propagandes contre l'opposition tibétaine[1]. Il a également pressé les responsables de « souligner le fait historique que le Tibet est une partie indissociable de la Chine » [2].

Référence[modifier | modifier le code]

  1. La Chine intensifie sa propagande contre l’indépendantisme tibétain, La Croix, 22 juillet 2012
  2. Tibet: la Chine intensifie sa propagande contre l'opposition, La Presse, 22 juillet 2012

Lien externe[modifier | modifier le code]