Levitski - Marshall

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La partie d'échecs Levitski - Marshall s'est déroulée à Breslau (aujourd'hui Wroclaw en Pologne), en 1912, entre Stepan Levitski et Frank Marshall. Elle est célèbre grâce au sacrifice de dame final, qui est l'un des plus connus de l'histoire des échecs.

La légende des pièces d'or[modifier | modifier le code]

À la fin de la partie, des spectateurs auraient été tellement éberlués de la conclusion qu'ils auraient recouvert d'or l'échiquier[1].

Les rapports sur cette anecdote sont contradictoires. La veuve de Frank Marshall affirme qu'il n'y aurait jamais eu de pièces d'or. Certains participants aux tournois donnent des versions différentes sur ce qui ce serait passé. L'explication la plus probable est que des joueurs avaient parié pendant la partie que Levitski gagnerait et qu'ils auraient donné leurs mises à Frank Marshall après la partie[2].

Partie commentée[modifier | modifier le code]

1. d4 e6

Défense française

2. e4 d5 3. Cc3 c5 4. Cf3 Cc6 5. exd5 exd5 6. Fe2 Cf6 7. 0-0 Fe7 8. Fg5 0-0 9. dxc5 Fe6 10. Cd4 Fxc5 11. Cxe6 fxe6 12. Fg4 Dd6 13. Fh3 Tae8 14. Dd2 Fb4 15. Fxf6 Txf6 16. Tad1 Dc5 17. De2 Fxc3 18. bxc3 Dxc3 19. Txd5 Cd4 20. Dh5 Tef8 21. Te5 Th6 22. Dg5 Txh3 23. Tc5

abcdefgh
8
Chessboard480.svg
Tour noire sur case noire f8
Roi noir sur case blanche g8
Pion noir sur case noire a7
Pion noir sur case blanche b7
Pion noir sur case noire g7
Pion noir sur case blanche h7
Pion noir sur case blanche e6
Tour blanche sur case noire c5
Reine blanche sur case noire g5
Cavalier noir sur case noire d4
Reine noire sur case noire c3
Tour noire sur case blanche h3
Pion blanc sur case blanche a2
Pion blanc sur case blanche c2
Pion blanc sur case noire f2
Pion blanc sur case blanche g2
Pion blanc sur case noire h2
Tour blanche sur case blanche f1
Roi blanc sur case noire g1
8
77
66
55
44
33
22
11
abcdefgh
Position arès 23. Tc5, les noirs jouent et gagnent.
abcdefgh
8
Chessboard480.svg
Tour noire sur case noire f8
Roi noir sur case blanche g8
Pion noir sur case noire a7
Pion noir sur case blanche b7
Pion noir sur case noire g7
Pion noir sur case blanche h7
Pion noir sur case blanche e6
Tour blanche sur case noire c5
Reine blanche sur case noire g5
Cavalier noir sur case noire d4
Reine noire sur case noire g3
Tour noire sur case blanche h3
Pion blanc sur case blanche a2
Pion blanc sur case blanche c2
Pion blanc sur case noire f2
Pion blanc sur case blanche g2
Pion blanc sur case noire h2
Tour blanche sur case blanche f1
Roi blanc sur case noire g1
8
77
66
55
44
33
22
11
abcdefgh
Après 23. ... Dg3, les blancs abandonnent.

23. ... Dg3 !!! Les blancs abandonnent. Marshall met sa dame en prise trois fois : la dame blanche et les pions f2 et h2 peuvent la capturer.

  • Si 24. hxg3, alors 24. ... Ce2 mat.
  • Si 24. fxg3, alors 24. ... Ce2+ 25. Rh1 Txf1 mat.
  • Si 24. Dxg3, alors 24. ... Ce2+ 25. Rh1 Cxg3+ 26. Rg1 (26. fxg3 est impossible, car sinon Txf1 Mat) 26... Cxf1 27. gxh3 Cd2. Les noirs conservent une pièce de plus et remporteront sans difficulté la partie[1].
  • Si la Tf1 joue, alors 24... Dxh2+ 25. Rf1 Th1 mat.
  • Si f4 (ou f3), alors 24... Ce2+ 25. Rh1 Dxh2 mat.

Il a été remarqué après la partie que quatre autres coups de la dame noire, laissant la tour en prise, assuraient également la victoire pour les noirs, quoique de manière moins spectaculaire :

  • 23... De3 ! (la dame blanche peut être prise de deux manières différentes)
    • Si 24. fxe3, alors 24. ... Ce2+ 25. Rh1 Txf1 mat.
    • Si 24. Dxe3, alors 24. ... Txe3 25. fxe3 Ce2+ 26. Rh1 Txf1 mat
    • Si 24. gxh3, alors 24... Cf3+ 25. Rg2 Dxg5+ (ou 24. ... Dxg5+ 25. Txg5 Cf3+) conserve une pièce d'avance.
    • Si 24. De7, alors 24. ... Ce2+ 25. Rh1 Txh2 26. Rxh2 Dh6+.
  • 23... Db2
  • 23... Da3
  • 23... Db4

Dans ces quatre variantes, la tour noire est imprenable (si 24. gxh3, alors 24... Cf3+ gagne la dame blanche) et les noirs conservent un avantage matériel (une dame pour la tour ou un cavalier) permettant de remporter sans difficulté la partie.

  • 23... Ce2+ 24. Rh1 Dg3 intercalant le coup Ce2+ gagne également.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Levitski - Marshall (Breslau, 1912) sur Chessgames.com

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Aïssa Derrouaz, Le Jeu d'échecs, 2002, Editions Atlas, Les plus belles parties, Des origines aux années folles - N°11.
  2. Edward Winter, Marshall’s ‘Gold Coins’ Game, Chess Notes, avril 2019.