Les Portos

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Les Portos
Publication
Auteur Herman Melville
Titre d'origine The 'Gees
Langue Anglais américain
Parution Drapeau des États-Unis États-Unis
Mars 1856
Harper's New Monthly Magazine
Traduction française
Traduction Philippe Jaworski
Parution
française
2010
éditions Gallimard à Paris
Intrigue
Genre Nouvelle
Nouvelle précédente/suivante

Les Portos est une nouvelle d'Herman Melville publiée en 1856.

Historique[modifier | modifier le code]

Les Portos est une nouvelle d'Herman Melville publiée en mars 1856 dans la revue Harper's New Monthly Magazine[1].

Résumé[modifier | modifier le code]

« “Mais enfin, qu'est-ce qu'un Porto ?” Pour les éclairer [mes auditeurs], j'ai dû maintes fois m'interrompre, au détriment du récit que je faisais. Afin de remédier à cet inconvénient, un ami m'a engagé à rédiger une description des Portos et à la publier... »[2]

Éditions en anglais[modifier | modifier le code]

Traductions en français[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Herman Melville, Bartleby le scribe, Billy Budd, marin et autres romans, Œuvres, IV, notice de Philippe Jaworski (p. 1177-1181), Bibliothèque de la Pléiade, éditions Gallimard, 2010 (ISBN 978-2-07-011806-9).
  2. Herman Melville in Les Portos