Les Huîtres

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Les Huîtres
Publication
Auteur Anton Tchekhov
Langue Russe
Parution Drapeau : Russie , dans
Le Réveil-matin no 48

Les Huîtres est une nouvelle d'Anton Tchekhov.

Historique[modifier | modifier le code]

Les Huîtres est initialement publiée dans la revue russe Le Réveil-matin, numéro 48, du 6 décembre 1884, signée A. Tchékhonté[1].

Résumé[modifier | modifier le code]

Un garçon de huit ans souffrant de la faim mendie avec son père devant un restaurant à Moscou. Victime d’hallucinations, il devine sur l’enseigne du restaurant le mot huître. « C’est quoi ? » demande-t-il à son père. « Une espèce d’animal qui vit dans la mer ». L’enfant se met à rêver d’une soupe qui aurait le goût du poisson et du homard.

Il veut goûter aux huîtres et des clients qui rient de son ignorance l’invitent à en goûter ; c’est gluant et ne sachant comment la manger, il mord la coquille.

Durant la nuit, il est réveillé par la soif et par son père qui se plaint qu'il n'a rien mangé aujourd’hui.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Voir Dictionnaire Tchekhov, Page 119, Françoise Darnal-Lesné, Éditions L'Harmattan, 2010, (ISBN 978 2 296 11343 5)

Édition française[modifier | modifier le code]