Les Dales Hawerchuk

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour le joueur de hockey, voir Dale Hawerchuk.
Les Dales Hawerchuk
Description de cette image, également commentée ci-après
Les Dales Hawerchuk
Informations générales
Pays d'origine Drapeau du Canada Canada
Genre musical Rock alternatif[1], rock, garage rock
Années actives 20052011, depuis 2016
Labels C4 Productions[2], La Meute
Composition du groupe
Membres Sylvain Séguin
Sébastien Séguin
Charles Perron
Pierre « Crocodile » Fortin

Les Dales Hawerchuk est un groupe de rock alternatif canadien, originaire de Roberval, au Québec. Il est composé des frères Sylvain et Sébastien Séguin, tous deux chanteurs et guitaristes, du batteur Pierre « Crocodile » Fortin, et du bassiste Charles Perron.

Biographie[modifier | modifier le code]

Le groupe est formé en 2005 à Roberval, dans la région du Lac Saint-Jean, au Québec[3]. Le nom du quatuor provient de l'ancien hockeyeur des Jets de Winnipeg, Dale Hawerchuk[4], dont un des membres du groupe possédait une carte de collection. Le principal intéressé donnera son accord pour que son nom soit utilisé de la sorte et acquiesce à la volonté des Dales Hawerchuk de se servir de son effigie pour la pochette de leur premier album, paru en 2005.

Les trois premiers albums du groupe sont produits par Olivier Langevin du groupe Galaxie[5],[6]. Le dernier d'entre eux s'intitule Le Tour du chapeau, qui est publié en 2011[1]. Quelques nominations à l’ADISQ [7] (2006, 2012) et un GAMIQ[8] (2012) en poche plus tard, le groupe se lance dans l'écriture d'un quatrième opus.

En 2016, après cinq années d'absence, le groupe revient avec un quatrième album studio intitulé Désavantage numérique[9]. Ce quatrième opus, contrairement aux trois premiers, est produit par Pierre Fortin[10]. Concernant l'absence du groupe, Sébastien Séguin mentionne qu'« en cinq ans, il s’est tellement passé de choses. Certains membres avaient d’autres associations musicales, d’autres sont devenus des pères. Par contre, nous étions prêts pour cet album. On l’a fait pour nous avant tout, avec notre cœur. On voulait un disque qui nous plaît. On l’a fait[9]. »

Accueil[modifier | modifier le code]

En 2014, l'historienne Amy Ransom considère leur style comme du « rockabilly agressif, rapide et rythmé par de la guitare et de la batterie, mêlé à du punk », notant que cela rappelle l'« énergie et la vélocité » de Dale Hawerchuk[11] tandis qu'Ici Musique commente qu'ils « ne sont pas connus pour faire dans la subtilité[12]. » 33Mag classe leur morceau Dale Hawerchuk (2005) 104e des chansons de groupes québécois qui ont marquées les années 2000[13]. The Guardian, cependant, décrit leur style comme « du pop-punk à la Green Day » « largement non-remarquable »[14].

Membres[modifier | modifier le code]

Membres actuels[modifier | modifier le code]

  • Sylvain Séguin - voix, guitare
  • Sébastien Séguin - voix, guitare
  • Charles Perron - basse
  • Pierre « Crocodile » Fortin - batterie

Anciens membres[modifier | modifier le code]

  • Martin Bergeron - basse

Discographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e The Canadian Press, « Le groupe Les Dales Hawerchuk sort son troisième album », sur La Presse canadienne, (consulté le 10 juin 2017).
  2. « 10 ans de C4: Galaxie, Gatineau, Les Dales Hawerchuk et Band de Garage au Métropolis », sur nightlife.ca, .
  3. Cédric Bélanger, « Les Dales Hawerchuk: «Nous ne sommes pas gênés de notre joual du lac-Saint-Jean» », sur Le Journal de Québec, (consulté le 10 juin 2017).
  4. Geoff Kirbyson, « Hawerchuk playing in the 'Peg... the band, that is », sur Winnipeg Free Press, (consulté le 10 juin 2017).
  5. Philippe Papineau, « Les Dales Hawerchuk: la contre-attaque », sur Franco-Phil, (consulté le 10 juin 2017).
  6. Émilie Côté, « Les Dales Hawerchuk: du coeur au ventre », sur La Presse canadienne, (consulté le 10 juin 2017).
  7. « Palmarès - Les Dales Hawerchuk - Album: Les Dales Hawerchuk », sur Palmarès (consulté le 17 novembre 2017)
  8. « Gamiq 2017 – Les nominations – Albums et EPs | Papineau », sur projetpapineau.com (consulté le 17 novembre 2017)
  9. a, b et c Hélène Gagnon, « Un retour en force pour Les Dales Hawerchuk », sur L'Étoile du Lac, (consulté le 10 juin 2017).
  10. Philippe Papineau, « Le retour au jeu des Dales Hawerchuk », sur Le Devoir, (consulté le 10 juin 2017).
  11. (en) Amy Ransom, « Hockey, PQ: Canada's Game in Quebec's Popular Culture », sur University of Toronto Press, .
  12. François Lemay, « Les Dales Hawerchuk : lancer fort, frapper dur », sur Ici Musique, (consulté le 10 juin 2017).
  13. « Top 200 des chansons québécoises qui ont marqué les années 2000 », sur 33Mag.com, (consulté le 10 juin 2017).
  14. (en) Ian Gittins, « Can M for Montreal predict pop's future? », sur the Guardian, (consulté le 10 juin 2017).