Langage de contrôle de données

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir LCD.
image illustrant l’informatique
Cet article est une ébauche concernant l’informatique.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Un langage de contrôle de données (LCD ; en anglais data control language, DCL) est un langage de programmation et un sous-ensemble de SQL pour contrôler l'accès aux données d'une base de données.

Commandes SQL[modifier | modifier le code]

On distingue typiquement six types de commandes SQL de contrôle de données :

  • GRANT : autorisation d'un utilisateur à effectuer une action ;
  • DENY : interdiction à un utilisateur d'effectuer une action ;
  • REVOKE : annulation d'une commande de contrôle de données précédente ;
  • COMMIT : validation d'une transaction en cours ;
  • ROLLBACK : annulation d'une transaction en cours ;
  • LOCK : verrouillage sur une structure de données.

Exemples[modifier | modifier le code]

  • Autorisation d'un utilisateur à effectuer une action :
GRANT UPDATE (nom, prenom) ON eleves
TO enseignant
WITH GRANT OPTION;
  • Interdiction d'un utilisateur à effectuer une action :
DENY DELETE
TO enseignant
  • Annulation d'une commande de contrôle de données précédente :
REVOKE UPDATE (nom, prenom)
ON eleves
FROM enseignant
  • Validation d'une transaction en cours :
START TRANSACTION;
UPDATE eleves
SET age = '19'
WHERE nom = 'Lacourt' and prenom = 'Stéphane';
COMMIT;
  • Annulation d'une transaction en cours :
ROLLBACK TO sauvegarde;
  • Verrouillage d'une structure de données :
LOCK TABLE eleves IN EXCLUSIVE MODE;

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :