Lagynos

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lagynos décoré d'instruments de musique.

Les Lagynoi (λαγυνοι, pluriel de λαγυνος, lagynos) sont des récipients ventrus, dotés d'une anse et d'un long col se rétrécissant légèrement en allant vers l'extrémité du goulot ; grâce à leur base plate, il est possible de les poser[1].

Typologie[modifier | modifier le code]

Selon Andrea Berlin, les premiers lagynoi auraient été des récipients de métal[2].

Il existait des lagynoi de céramique de deux types :

  • des lagynoi fins et élégants, recouverts d'un engobe blanc et décorés de motifs peints, destinés à être posés sur une table ;
  • et des lagynoi plus grossiers, servant au transport commercial du vin[2]. Il a été montré que les lagynoi commercials grossiers ont précédé la version raffinée de ce récipient d'au moins un demi-siècle[2].

Découvertes archéologiques[modifier | modifier le code]

Outre leur utilisation dans le cadre des lagynophoria, on a retrouvé des traces de lagynoi commerciaux en relation avec Chios et Rhodes. Ces lagynoi portent parfois des timbres amphoriques[2].

Le premier site archéologique daté de façon fiable où l'on ait retrouvé des lagynoi est celui de Koroni, où se trouvent les restes d'un ancien camp d'époque ptolémaïque[3].

Notes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]