Ladislaus de Szögyény-Marich

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ladislaus, comte Szögyény-Marich de Magyar-Szögyén et Szolgaegyháza (né le 12 novembre 1841 à Vienne - mort le 11 juin 1916 à Csór) est un diplomate austro-hongrois, d'origine hongroise, qui a joué un rôle diplomatique important avant la Première Guerre mondiale.

Biographie[modifier | modifier le code]

Szögyény, membre de la noblesse hongroise, fut membre du parlement hongrois de 1869 à 1882, puis occupa des positions importantes au sein du ministère des Affaires étrangères de la double-monarchie. Il servit comme ministre auprès du roi de Hongrie (c'est-à-dire François-Joseph) du 24 décembre 1890 au 24 octobre 1892. Il devint membre de la chambre haute en 1890.

Le 12 novembre 1892, il fut nommé ambassadeur à Berlin où il servit plus de vingt ans. Il fréquente le salon de la princesse Radziwill, née Castellane. En 1910, il fut élevé au rang du comte. Il était réputé ami de Guillaume II.

Le comte Szögyény servait toujours comme ambassadeur de la double-monarchie lors de la crise de juillet en 1914. En raison de son âge, il commit certaines erreurs d'appréciation de la position allemande au cours de ses conversations, qui apparurent dans les télégrammes envoyés à Vienne, telle que le fameux chèque blanc avec la promesse du soutien allemand d'une attaque austro-hongroise sur la Serbie.

Il fut remplacé par Gottfried, prince de Hohenlohe-Schillingsfürst le 4 août 1914 et se retira à Csór où il mourut deux ans plus tard.

Bibliographie[modifier | modifier le code]