Lacs d'Ounianga

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le Tchad ou le bassin tchadien
Cet article est une ébauche concernant le Tchad ou le bassin tchadien.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Lacs d'Ounianga *
Logo du patrimoine mondial Patrimoine mondial de l'UNESCO
Vue des lacs d'Ounianga Sérir, l'un des deux principaux groupes des lacs d'Ounianga, depuis la station spatiale internationale en 2009.
Vue des lacs d'Ounianga Sérir, l'un des deux principaux groupes des lacs d'Ounianga, depuis la station spatiale internationale en 2009.
Coordonnées 19° 03′ 18″ nord, 20° 30′ 22″ est
Pays Drapeau du Tchad Tchad
Subdivision Ennedi
Type Naturel
Critères (vii)
Superficie 62 808 ha
Zone tampon 4 869 ha
Numéro
d’identification
1400
Zone géographique Afrique **
Année d’inscription 2012 (36e session)

Géolocalisation sur la carte : Tchad

(Voir situation sur carte : Tchad)
Lacs d'Ounianga
* Descriptif officiel UNESCO
** Classification géographique UNESCO

Les lacs d'Ounianga sont une série de lacs situés en plein désert du Sahara, au nord du Tchad.

Description[modifier | modifier le code]

Les lacs d'Ounianga sont un ensemble d'une cinquantaine de lacs aux eaux fortement salines, occupant un bassin entre les massifs du Tibesti à l'ouest et de l'Ennedi à l'est. Il s'agit plus précisément de deux ensembles de lacs : Ounianga Kébir, du nom d'un village voisin (littéralement, « le grand Ounianga »), et Ounianga Sérir (« le petit Ounianga »), 60 km au sud-est.

Les lacs d'Ounianga forment le reste d'un lac plus grand qui occupait le bassin il y a 5 000 à 15 000 ans. Ils occupent une superficie totale de 20 km2 et forment le plus vaste ensemble lacustre du Sahara. La vitesse d'évaporation des lacs est l'une des plus élevées du monde et la région ne connaît quasiment aucune précipitations. Les lacs sont essentiellement alimentés par la nappe phréatique fossile, créée lorsque le climat de la zone n'était pas désertique, et qui affleure à cet endroit.

Lacs[modifier | modifier le code]

  • Lacs d'Ounianga Kébir :
    • lac Yoa (ou Yoan), le plus grand lac du bassin ; il mesure 3,5 km² et atteint 20 mètres de profondeur.
    • lac Katam, à 3 km au sud-est, plus petit ; il a la particularité d'être en deux parties séparées par une étroite langue de sable. Sa partie ouest est d'un beau bleu, alors que l'autre est d'un vert intense. Cette coloration inhabituelle semble due à la présence d'une algue, Spirulina platensis.
    • lac Oma (ou Ouma) ;
    • lac Béver ;
    • lac Midji ;
    • lac Forodom.
  • Lacs Motro, à 30 km au sud-est d'Ounianga Kébir.

Galerie[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Arkell A.J. (1964) - Wanyanga and an Archaeological Reconnaissance of the South-West Libyan Desert: the British Ennedi Expedition 1957, Londres, Oxford University Press, 24 p.

Liens externes[modifier | modifier le code]