La Coupole (salle de concert)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Coupole (homonymie).
La Coupole
Type Salle de concert
Lieu Bienne
Coordonnées 47° 08′ 10″ nord, 7° 14′ 59″ est
Inauguration 1971
Capacité 1 000 personnes
Gestionnaire auto-gérée
Structure-mère Centre autonome de jeunesse

La Coupole, également connue sous le nom allemand de Gaskessel ou Chessu, est une salle de concert de Bienne en Suisse. Elle tire son nom de sa forme particulière. En effet, elle se trouve sous la coupole d'une ancienne usine à gaz, située à proximité du Palais des Congrès.

Histoire[modifier | modifier le code]

En juillet 1968, 200 jeunes biennois participent à un sit-in de solidarité avec les jeunes zurichois à la suite de l'émeute du Globus et revendiquent à leur tour un centre autonome de jeunesse[1]. Les autorités biennoises décident alors de conserver l’une des deux usines à gaz désaffectées de la ville jeunesse. Après deux ans de négociations, une autorisation d’utilisation les lieux est donnée par la ville de Bienne[2], commencent alors les travaux d’aménagement prise en main par les jeunes et qui accouchent d'une salle de concert autogérée depuis dans le cadre du Centre autonome de jeunesse (CAJ)[3].

Depuis sa rénovation générale en 1994, elle dispose d'un hall d'entrée, de tribunes démontables pour le public, d'installations sanitaires et techniques, de loges pour les artistes et d'un dépôt de boissons. Elle peut accueillir jusqu'à 1 000 personnes.

En 2008, la ville de Bienne planifie dans la zone où se trouve la Coupole la construction de bâtiments comportant 50 % de logements à une quinzaine de mètres de la Coupole, menaçant de rendre impossible son utilisation, notamment en matière d’émissions sonores[4]. Face aux oppositions, le projet "Esplanade Nord" approuvé par un vote des citoyens biennois en 2011 consacre le site de la Coupole et contient une ligne de crédit de plus de deux millions de francs pour sa rénovation et son extension. Toutefois, des difficultés sont apparues pour procéder aux travaux prévus dans le cadre du budget consacré[5].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Manifestation en faveur des libertés démocratiques à Bienne », L'Express,‎ (lire en ligne)
  2. « Manifestation pour un centre autonome de jeunesse », Journal de Genève,‎ (lire en ligne)
  3. « Elle n'est pas une usine à gaz », Le Courrier,‎ (lire en ligne)
  4. « A coups de pelles, Bienne risque d’étouffer sa coupole. », Le Courrier,‎
  5. « La Coupole recherche 1,5 millions de francs », Journal du Jura,‎ (lire en ligne)