Kinderstern

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Kinderstern, Étoile pour les enfants

Le Kinderstern (Étoile pour les enfants) est une œuvre d'art créée par Imi Knoebel dont l'intégralité des bénéfices va aux projets pour des enfants dans l'adversité. Le Kinderstern a pu collecter plus que deux millions Euros de dons. Il bénéficie du soutien des amis de l'art, de musiciens, de musées et d'organisateurs des foires de l'art[1],[2],[3],[4],[5].

Énoncé de mission[modifier | modifier le code]

L'étoile des enfants représente les droits des enfants.

Idée[modifier | modifier le code]

L'Art se transforme en Droits de l'Enfant

Le Kinderstern est une sculpture sociale[6] à travers laquelle l'art s'érige en droit pour les enfants. Sous son égide, sont rassemblés les droits fondamentaux qui leurs sont refusés et, en ce sens, le Kinderstern se veut leur œuvre d'art. C'est une pratique élargie de la notion d'art comme modificateur social, laquelle avait été formulée par Joseph Beuys en 1967.

Le Kinderstern représente aussi la dignité de tous les enfants. Il désigne le droit à un chez-soi, à la nourriture, à l'affection bienveillante, du suivi médicale et à l'éducation. Les dons collectés pour le Kinderstern sont exclusivement dédiés aux droits des enfants et la notion d'argent se trouve approfondie, remotivée et s'inscrit dans la défense de ces droits.

Histoire[modifier | modifier le code]

Campagne Kinderstern 2011

La première publication du Kinderstern est une sérigraphie datée de 1988. Cette œuvre fait partie d'une publication de 1989 éditée sous le titre Kinderstern par Luitpold Domberger (éditions Domberger), dans laquelle ont été réunis des travaux de Sol LeWitt, Joerg Immendorf, Sigmar Polke, Max Bill, Heinz Mack et Keith Haring sous la tutelle de Lothar Spaeth[7] . La recette a servi au financement d'appartements à proximité des cliniques pour aider les parents des enfants hospitalisés.

Imi Knoebel a dépassé le projet initial du Kinderstern en le continuant et l'élargissant, y étant désormais étroitement lié. Le Kinderstern est devenu un programme, la promesse de monter au créneau pour défendre les enfants. Au nom et sous l'égide du Kinderstern une association sans but lucratif, dont le siège se trouve à Düsseldorf, a vu le jour. Elle s'est donné pour mission de trouver des projets communs à réaliser au profit d'enfants dans l'adversité. Imi Knoebel, qui n'est pas membre de cette association (car initiateur du projet), s'est obligé à produire en continu des Kinderstern pour la cause de l'association. Presque tous les ans de nouvelles Kinderstern, des badges inédits aux coloris limités, sont édités, et récompensent les donateurs qui soutiennent le projet.

Expositions[modifier | modifier le code]

  • 1991: Art Cologne
  • 1993: Art Frankfurt
  • 2010: Art Cologne
  • 2010: art forum berlin
  • 2011: Pure Freude Düsseldorf
  • 2012: Herberholz Frankfurt

Les subventions[modifier | modifier le code]

  • 1989 : Grace-P.-Kelly, Stiftung zugunsten Krebskranker Kinder[8]
  • 1990 : Fanconi-Anämie, Projet de recherche à l'Hôpital des enfants Université Heinrich-Heine Düsseldorf
  • 1991 : Human-Environnement, aide aux victimes de Tchernobyl[9]
  • 1992 : Instituicao Filantropica von Sergius Erdelyi, Brésil.
  • 1994 : Fondation Phönikks
  • 1995 : Enfant Planet Heidelberg
  • 1997: Frères des pauvres de Saint-François Düsseldorf, pour enfants sans-abri.
  • 2000 : World in Union e.V.
  • 2000 : Département d'hématologie et d'oncologie Université Heinrich Heine de Düsseldorf
  • 2001 : Village de la Paix, Oberhausen, Aide pour les enfants de guerre région
  • 2001–2006 : The children’s Rights Foundation – SIDA/HIV à Nong Muang, Thailand.
  • Kinderdorf Mensa Kinderstern Baan Gerda in Nong Muang, Thailand
  • 2002 : Clinique de protection de l'enfant à l'hôpital luthérien, Düsseldorf.
  • 2004 : Arco Iris, Fondation pour les enfants des rues de La Paz / Bolivie.
  • ab 2004 : Economics Foundation aide affamés/WHH, „From the hearts to the hearts“,
  • 2005 : Early Excellence
  • 2006 : Senegal Projekt/haan und L.U.C.Y. Hilfswerk/Breisach
  • ab 2008: Camp de réfugiés Düsseldorf
  • ab 2008: Son Ky, Planification d'un orphelinat, Vietnam
  • 2010 : Achat d'un bien utilisé à Ho Chi Minh-Ville à développer comme orphelinat
  • 2011 : Inauguration de l'orphelinat de Son Ky
  • 2011 : Ullaaitivu, Services aux enfants et à la jeunesse au Sri Lanka

Galerie[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Imi Knoebel, Werke von 1966 bis 2006, Kerber, Bielefeld 2007 (Kinderstern, voir p.24 et suiv.), ISBN 978-3-86678-089-7.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Der Stern für Kinder in Not. 21. November 2011
  2. Stars for Children in Need 21. November 2011
  3. Kunst tut gut Museum Fridericianum Kassel 1995
  4. Ein Kinderstern für Tschernobyl-Opfer Art Frankfurt 1993, Frankfurter Rundschau 25. Februar 1993
  5. Sammlung Grässlin spendet Art Cologne Preis für Kinderstern 21. November 2011
  6. Bildbegriff der Moderne zu erweitern und mit der Idee der Sozialen Plastik seines Lehrers zu versöhnen sucht 22. November 2011
  7. Portfolio »Kinderstern« 1989, domberger.de, abgerufen am 28. Februar 2011
  8. Er hat einen Kinderstern gemalt, Petra Kelly, das letzte Interview, Süddeutsche Zeitung, S. 8, 01. Oktober 1992
  9. Strahlt für die Opfer, Frankfurter Rundschau, 21. März 1993

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]