Kamikaze 1989

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Kamikaze 1989
Réalisation Wolf Gremm
Scénario Wolf Gremm
Robert Katz
Acteurs principaux
Sociétés de production Regina Ziegler Filmproduktion
Trio-Film
Oase-Film
Pays d’origine Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Genre Science-fiction
Durée 106 minutes
Sortie 1982

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Kamikaze 1989 est un film allemand réalisé par Wolf Gremm, sorti en 1982.

Rainer Werner Fassbinder y joue son dernier rôle, avant sa mort le 10 juin 1982.

Synopsis[modifier | modifier le code]

L'Allemagne dans un futur proche. Le pays est riche, tous les problèmes semblent résolus, il n'y a pas de pollution et de chômage. L'alcool mais aussi les légumes cultivés dans son propre potager sont interdits, on ne parle plus de suicide mais de mort subite, la télévision veille à la tranquillité par ses émissions comme le concours annuel de l'humour (placé dans une série mettant en scène Einstein et Napoléon) et des bulletins météorologiques toujours positifs. La police (dont le symbole est un poing au pouce levé) fait régner l'ordre grâce à ses actions contre les "Prokos". Tous les médias sont entre les mains d'un groupe dont la direction appartient à la même famille. La seule parole critique se trouve dans la série de bande dessinée La Panthère bleue qui fait une caricature de patrons autocrates et réunit leurs adversaires, les "Krysmopompes".

Lorsque le trust est menacé par un attentat à la bombe, qui n'a pas lieu, on accorde quatre jours au lieutenant de police Jansen de la police présidentielle pour résoudre l'affaire. Jansen est un personnage excentrique avec ses costumes léopard, alcoolique "au troisième degré", un flic désabusé qui a résolu toutes les affaires qu'on lui avait confiées.

Dès le début, son enquête le mène au 31e étage de l'immeuble du trust en construction. Le papier annonciateur de la menace indique une personne du trust comme le coupable. Jansen et son assistant MK1 Anton prennent l'enquête. Après que la directrice du personnel disparaît dans une "mort subite", le neveu du PDG est soupçonné, mais Jansen exclut cette hypothèse (ce qui ne l'empêche pas d'user d'une torture acoustique). D'autres suspects sont Zerling, un ancien employé qui a contribué à la création de La Panthère bleue, la présentatrice de télévision Barbara ou l'assistante de direction Elena Farr.

À plusieurs reprises, Jansen se demande quel est le rôle des personnes connues ou non pour être des "Krysmopompes", mais il n'y croit pas vraiment. Durant une poursuite en voiture, le neveu d'un boss trouve la mort - encore une "mort subite".

Bientôt le vrai coupable se livre, il s'agit de l'intellectuel Weiss. Il explique à Jansen ce qu'est le 31e étage : ici les derniers penseurs critiques seront réduits au silence de façon perfide. Weiss a rédigé une autre lettre de menace, sans qu'il y ait une bombe. Mais le trust est parvenu à réduire ses employés au silence concernant le 31e étage...

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Source de traduction[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]