Jules Trousset

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Jules Trousset est un encyclopédiste, historien et géographe français, né le 28 août 1842 à Angoulême, Charente.

Biographie[modifier | modifier le code]

Bien qu’il soit un homme très connu à son époque, très peu de choses nous sont parvenues sur la vie de Jules Trousset ; c’est un encyclopédiste, historien, géographe, ancien professeur et directeur de publication. Auteur d’ouvrages de vulgarisation, il a notamment rédigé l’Atlas national et l’Encyclopédie d’économie domestique, tous deux récompensés par les sociétés savantes. Homme engagé, il fonda Le Réveil républicain. Organe des Comités républicains du canton de Sceaux et de Villejuif et fut maire de Malakoff de 1896 à 1899.

« Le Trousset »[modifier | modifier le code]

Son ouvrage le plus célèbre est le Nouveau dictionnaire encyclopédique universel illustré, ou Répertoire des connaissances humaines, surnommé « le Trousset », publié à Paris entre 1885 et 1891 et qui contient plus de 3 000 gravures.

Cet ouvrage, qui rendait hommage à Pierre Larousse, avec lequel il collabora, tentait de compléter l'ensemble des savoirs. Trousset associa à son entreprise des centaines de correspondants étrangers. Il vendit l'ouvrage par souscription, les acquéreurs payant à réception de tous les volumes. Le succès fut au rendez-vous.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Le livre universel : répertoire des connaissances utiles. Tome 1, Librairie scientifique et historique (Paris) Texte en ligne disponible sur IRIS
  • Le livre universel : répertoire des connaissances utiles. Tome 2, Librairie scientifique et historique (Paris) Texte en ligne disponible sur IRIS
  • Le livre universel : répertoire des connaissances utiles. Tome 3, Librairie scientifique et historique (Paris) Texte en ligne disponible sur IRIS
  • Grande Encyclopédie illustrée d’économie domestique et rurale, grande cuisine, cuisine bourgeoise, petite cuisine des ménages, Paris, Arthème Fayard, éditeur 1875, 2 vol. (sur Gallica : vol. 1 & vol. 2.)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]