José Vieira da Silva

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
José Vieira da Silva
José Vieira da Silva en 2017.
José Vieira da Silva en .
Fonctions
Ministre portugais du Travail, de la Solidarité et de la Sécurité sociale
En fonction depuis le
(1 an, 10 mois et 27 jours)
Premier ministre António Costa
Gouvernement XXIe constitutionnel
Prédécesseur Pedro Mota Soares
Ministre de l'Économie, de l'Innovation
et du Développement

(1 an, 7 mois et 26 jours)
Premier ministre José Sócrates
Gouvernement XVIIIe constitutionnel
Prédécesseur Teixeira dos Santos
Successeur Álvaro Santos Pereira
Ministre du Travail
et de la Solidarité sociale

(4 ans, 7 mois et 12 jours)
Premier ministre José Sócrates
Gouvernement XVIIe constitutionnel
Prédécesseur Álvaro Barreto (Travail)
Fernando Negrão (Solidarité)
Successeur Helena André
Biographie
Nom de naissance José António Fonseca
Vieira da Silva
Date de naissance (64 ans)
Lieu de naissance Marinha Grande (Portugal)
Nationalité Portugaise
Parti politique PS
Diplômé de Université technique
de Lisbonne
Profession Universitaire

José António Fonseca Vieira da Silva, né à Marinha Grande le est un homme politique portugais membre du Parti socialiste (PS). Il est ministre du Travail depuis le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Une carrière d'universitaire[modifier | modifier le code]

Titulaire d'une licence d'économie, obtenue à l'Institut supérieur d'économie et de gestion de l'Université technique de Lisbonne (UTL), il commence sa vie professionnelle comme chercheur à l'Institut supérieur des sciences du travail et de l'entreprise (ICSTE), où il était responsable de la chaire « Économie et politique économique du Portugal » de la licence d'économie.

Un parcours de haut fonctionnaire[modifier | modifier le code]

Avec l'arrivée des socialistes au pouvoir en 1995, il est nommé directeur général du département des Statistiques, des Études et de la Planification du ministère de la Solidarité et de la Sécurité sociale, dirigé par Eduardo Ferro Rodrigues. Il devient ensuite coordinateur du Plan national pour l'emploi, puis il intègre le comité de l'emploi et du marché du travail de l'Union européenne.

Par la suite, il est élu au Conseil économique et social, avant de faire son retour dans la haute fonction publique en tant que directeur général des Études, de la Prospective et de la Planification du ministère du Travail et de la Solidarité.

Débuts en politique[modifier | modifier le code]

Le , José Vieira da Silva est nommé secrétaire d'État, chargé de la Sécurité sociale auprès du ministre du Travail et de la Solidarité Eduardo Ferro Rodrigues. Il est désigné le secrétaire d'État, chargé des Travaux publics auprès du nouveau ministre de l'Équipement social, Ferro Rodrigues.

Élu député à l'Assemblée de la République dans le district de Braga lors des élections législatives anticipées du 17 mars 2002 remportées par le centre-droit, il quitte le gouvernement et prend la présidence de la commission parlementaire du Travail et des Affaires sociales, où il est également coordinateur des députés PS pour les questions de solidarité et de sécurité sociale.

Ministre du Travail, puis de l'Économie[modifier | modifier le code]

Il est réélu dans le district de Braga aux législatives du 20 février 2005. Le 14 mars suivant, il est nommé ministre du Travail et de la Solidarité sociale dans le premier cabinet de José Sócrates. À ce poste, il fut chargé, avec Manuel Pinho et Teixeira dos Santos, de mettre en œuvre les mesures annoncées par Sócrates en vue de réduire le chômage et les déficits publics et d'accroître la compétitivité de l'économie du Portugal.

Reconduit à l'Assemblée de la République pour le district de Setúbal au cours des élections du , il devient ministre de l'Économie, de l'Innovation et du Développement le 26 octobre suivant dans le second gouvernement Sócrates. Il est remplacé par Álvaro Santos Pereira le .

Le , du fait du retour au pouvoir du PS, José Vieira da Silva est désigné ministre du Travail, de la Solidarité et de la Sécurité sociale dans le gouvernement minoritaire d'António Costa.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]