Johannes Tielrooy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tielrooy.
Johannes Tielrooy
JohannesTielrooyGeorgesHannaSabbagh.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 66 ans)
AmsterdamVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Distinctions
Chevalier de la Légion d'honneur‎
Docteur honoris causa de l'université de Strasbourg (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Johannes Tielrooy, né le à Texel (Pays-Bas) et mort le à Amsterdam, est un critique littéraire néerlandais, et professeur de lettres françaises à l'Université d'Amsterdam.

Biographie[modifier | modifier le code]

Sa vie durant Tielrooy a suivi de près la littérature française de son temps, et il a consigné ses impressions de lecture dans nombre d'articles[1], dont certaines ont été réunies en volume[2]. Très jeune déjà il établit des contacts avec des auteurs français, et en 1922 et 1923 il fut l'un des invités des Décades de Pontigny. Ce n'est qu'en 1938 qu'il est nommé professeur de lettres françaises à l'Université d'Amsterdam, c'est-à-dire à un moment où il était déjà un spécialiste reconnu.

Outre des éditions scolaires d'œuvres françaises[3], il a écrit des biographies de Racine, Chateaubriand, Maurice Barrès et Ernest Renan[4], et des œuvres de synthèse, portant notamment sur la littérature française d'à partir de 1880[5]. Pour un public français il a composé son Panorama de la littérature hollandaise contemporaine (1938).

À sa mort en 1953 Georges Duhamel écrivit dans Le Figaro littéraire[6] un article titré Avec Johannes Tielrooy, la France perd un grand ami. Tielrooy était Chevalier de la Légion d'honneur et Docteur honoris causa de l'Université de Strasbourg.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dont quelques-uns dans des revues françaises, comme la NRF, Europe et le Mercure de France.
  2. 1928: Fransche literatuur van onze dagen. Studies en Karakteristieken. Deel I. 1936: Fransche litteratuur van onze dagen. Studies en Karakteristieken. Deel II. 1954: Verkenningen in het land der literatuur.
  3. Pages choisies d'Anatole France, On ne badine pas avec l`amour et Il ne faut jurer de rien d'Alfred de Musset, Souvenirs d'enfance et Prière sur l'Acropole d'Ernest Renan.
  4. Cette dernière a été traduite en français par Louis Laurent, parue en 1958 sous le titre Ernest Renan, sa vie et ses œuvres. Préface de René Lalou.
  5. 1924: De Fransche literatuur sinds 1880. 1941: Fransche levenslessen. De tegenwoordige literatuur van Frankrijk en haar strekkingen.
  6. Du 12 septembre.