Jeremy Hellickson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jeremy Hellickson
Jeremy Hellickson on June 10, 2011.jpg
Situation actuelle
Équipe Phillies de Philadelphie
Biographie
Nationalité États-Unis
Naissance Voir et modifier les données sur Wikidata (29 ans)
Lieu Des Moines
Position Lanceur partant
Frappeur droitier
Lanceur droitier
Statistiques de joueur
Matchs 49-48
Coups sûrs 3,94
Home runs 584
Parcours jeune
Saisons Clubs M (B.)
Rays de Tampa Bay
Flag of the United States.svg Diamondbacks de l'Arizona
Modifier Wikidata

Jeremy Robert Hellickson (né le 8 avril 1987 à Des Moines, Iowa, États-Unis) est un lanceur droitier des Phillies de Philadelphie de la Ligue majeure de baseball.

Il est nommé recrue par excellence de la Ligue américaine en 2011 avec son premier club, les Rays de Tampa Bay.

Carrière[modifier | modifier le code]

Ligues mineures[modifier | modifier le code]

Après des études secondaires à la Herbert Hoover High School de Des Moines (Iowa), Jeremy Hellickson est drafté le 7 juin 2005 par les Devil Rays de Tampa Bay au quatrième tour de sélection[1]. Il perçoit un bonus de 515 000 dollars à la signature de son premier contrat professionnel le 23 juillet 2005[2].

Hellickson passe cinq saisons en Ligues mineures avec Princeton Devil Rays (Rk, 2005), Hudson Valley Renegades (2006, A), Columbus Catfish (A, 2007), Vero Beach Devil Rays (A+, 2008), Montgomery Biscuits (AA, 2008-2009) et les Durham Bulls (AAA, 2009-2010).

Meilleur joueur de la finale nationale Triple-A en 2009[3], Hellickson est le lanceur partant de l'équipe américaine du Future All-Star 2010[4].

Rays de Tampa Bay[modifier | modifier le code]

Hellickson en 2011.

Il effectue ses débuts en Ligue majeure le 2 août 2010 en étant le lanceur partant des Rays dans une partie à domicile face aux Twins du Minnesota[5]. Hellickson lance sept bonnes manches, n'accordant que deux points mérités et retirant six frappeurs sur des prises dans une victoire de 4-2 de son équipe. Il est crédité de son premier gain dans les grandes ligues[6].

Saison 2011[modifier | modifier le code]

En 2011, Hellickson apparaît en tête des lanceurs droitiers d'avenir les plus prometteurs au classement annuel établi par la Ligue majeure de baseball[7].

Le 13 mai 2011, il réussit son premier match complet et son premier jeu blanc dans une victoire de 3-0 des Rays sur Baltimore[8]. En cinq départs en mai 2011, il remporte quatre décisions sur cinq et maintient une moyenne de points mérités de 1,36. Ceci lui permet d'obtenir non seulement le titre de recrue par excellence du mois de mai dans la Ligue américaine[9] mais aussi l'honneur de meilleur lanceur du mois[9].

Hellickson termine la saison avec 13 victoires, 10 défaites, en 29 départs et une moyenne de points mérités de 2,95 en 189 manches lancées. Il est élu recrue de l'année de la saison 2011 dans la Ligue américaine[10].

Saison 2012[modifier | modifier le code]

Il connaît une belle saison 2012 malgré une fiche perdante de 10 gains et 11 défaites : en 177 manches lancées lors de 31 départs, il remet une moyenne de points mérités de 3,10. On lui décerne aussi le Gant doré du meilleur joueur défensif de la Ligue américaine à la position de lanceur[11].

Saison 2013[modifier | modifier le code]

En 2013 cependant, Hellickson tombe de haut et traverse une difficile campagne. Cette fois, son dossier victoires-défaites est positif, à 12-10, mais sa moyenne de points mérités atteint 5,17 en 174 manches lancées en 31 départs et une présence comme lanceur de relève. À la fin août, les Rays sont contraints de le céder aux mineures car rien ne va plus pour le droitier, qui a une moyenne de 9,15 en 5 départs depuis le début du mois[12]. Il revient avec l'équipe pour la fin de la saison et est choisi pour être le lanceur partant de le 4e match de la Série de division entre les Rays et les Red Sox de Boston le 8 octobre, alors que Tampa fait face à l'élimination. Son gérant, Joe Maddon, se montre toutefois peu patient et le retire après seulement une manche complète de travail, après l'avoir vu accorder deux buts-sur-balles sur 8 lancers en début de 2e manche[13].

Saison 2014[modifier | modifier le code]

Hellickson est opéré au coude droit avec la saison 2014[14] et il ne commence sa saison que le 8 juillet[15]. En 13 départs, sa moyenne de points mérités s'élève à 4,52 en 63 manches et deux tiers lancées, avec une seule victoire et 5 défaites.

Diamondbacks de l'Arizona[modifier | modifier le code]

Le 14 novembre 2014, les Rays échangent Hellickson aux Diamondbacks de l'Arizona contre deux joueurs d'avenir, le voltigeur Justin Williams et l'arrêt-court Andrew Velazquez[15].

Sa fiche est de 9-12 en 2015, sa seule saison en Arizona, avec une moyenne de points mérités de 4,62 en 146 manches lancées lors de 27 départs. Sa mauvaise habitude d'accorder des coups de circuit le suit en Arizona : il en donne 22 pour les Diamondbacks, après en avoir accordé 21, 25 et 24 entre 2011 et 2013, respectivement, pour les Rays[16].

Phillies de Philadelphie[modifier | modifier le code]

Le 14 novembre 2015, les Diamondbacks échangent Hellickson aux Phillies de Philadelphie contre Sam McWilliams, un lanceur droitier des ligues mineures[16].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques de lanceur en saison régulière[17]
Saison Équipe G GS CG SHO V D SV IP SO ERA
2010 Tampa Bay 10 4 0 0 4 0 0 36.1 33 3,47
Totaux 10 4 0 0 4 0 0 36.1 33 3,47

Note : G = Matches joués ; GS = Matches comme lanceur partant ; CG = Matches complets ; SHO = Blanchissages ;
V = Victoires ; D = Défaites ; SV = Sauvetages ; IP = Manches lancées ; SO = Retraits sur des prises ; ERA = Moyenne de points mérités.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « 4th Round of the 2005 MLB June Amateur Draft », sur baseball-reference.com.
  2. (en) Fiche de Jeremy Hellickson sur thebaseballcube.com.
  3. (en) Fiche de Jeremy Hellickson - Bio sur le site officiel de la MLB.
  4. (en) « Hellickson shines as Futures Game's winner », le 11 juillet 2010, sur cubs.mlb.com.
  5. (en) Jeremy Hellickson 2010 Pitching Gamelog, sur baseball-reference.com.
  6. (en) In debut, Hellickson vaults Rays into first, Bill Chastain / MLB.com, 3 août 2010.
  7. (en) Prospect Watch: Top 10 right-handed pitchers, Jonathan Mayo / MLB.com, 21 janvier 2011.
  8. (en) Hellickson wins battle of Jeremys, Dawn Klemish / MLB.com, 13 mai 2011.
  9. a et b (en) Jeremy Hellickson Of The Tampa Bay Rays Named American League Pitcher Of The Month For May, MLB.com, 2 juin 2011.
  10. (en) Kimbrel, Hellickson take top rookie awards, Joey Nowak / MLB.com, 14 novembre 2011.
  11. (en) Hellickson snares first Gold Glove Award, Bill Chastain / MLB.com, 30 octobre 2012.
  12. (en) Rays send Jeremy Hellickson to the minors, Drew Silva, NBC Sports, 27 août 2013.
  13. (en) Costly seventh eliminates Rays from postseason, Bill Chastain / MLB.com, 9 octobre 2013.
  14. (en) Rays' Hellickson undergoes elbow surgery, Adam Berry / MLB.com, 3 février 2014.
  15. a et b (en) D-backs land Hellickson for two prospects, Andrew Simon / MLB.com, 14 novembre 2014.
  16. a et b (en) Phillies trade for former Rookie of the Year Jeremy Hellickson, Matt Snyder, CBS Sports, 14 novembre 2015.
  17. (en) Statistiques de Jeremy Hellickson en Ligue majeure sur baseball-reference.com

Liens externes[modifier | modifier le code]