Jeanne Sylvie Mallès de Beaulieu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Beaulieu.
Jeanne Sylvie Mallès de Beaulieu
Biographie
Naissance
Décès
Activités

Jeanne Sylvie Mallès de Beaulieu, née vers 1760, morte le à Nontron (Dordogne), est une écrivaine française.

Elle s’est fait connaître par des écrits moraux destinés à l’instruction de la jeunesse.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Lucas et Claudine, ou le Bienfait de la reconnaissance, 2 vol. in-12, Paris, 1816.
  • Contes à ma jeune famille, Paris, Blanchard, 1819, disponible sur Gallica.
  • Contes d’une mère à sa fille, Paris, Pierre Blanchard, 1817, 2 vol. in-12, 1820, 2e édit. augmentée, avec des gravures, tome premier [1] ; tome second [2], disponible sur Gallica.
  • Le Robinson de douze ans : histoire intéressante d’un jeune mousse français, abandonné dans une île déserte, Paris, Pierre Blanchard, 1820, disponible sur Gallica.
  • Lettres de deux jeunes amies, Paris, Pierre Blanchard, 1820.
  • Quelques scènes de ménage, 2 vol., Paris, Lecaudey, 1820.
  • Geneviève dans les bois, Paris, Pierre Blanchard, 1821.
  • Conversations amusantes et instructives sur l’histoire de France à l’usage de la jeunesse de l’un et l’autre sexe, Paris, Blanchard, 1822.
  • La Jeune Parisienne au village, Paris, Bargeas, 1823.
  • Instructions familières d'une institutrice sur les vérités de la religion pour disposer les élèves à la première communion, Paris, Lecerf, 1824, in-32.
  • Le La Bruyère des jeunes demoiselles, ou Principaux caractères des jeunes personnes, Paris, P.-C. Lehuby, 1834.
  • Les Fables en action, Paris, P.-C. Lehuby, 1836.
  • La Petite Société savante, ou Entretiens de quelques enfans sur les sciences qu’ils doivent étudier plus tard, Paris, P.C. Lehuby, 1842, disponible sur Gallica.
  • La Poupée bien élevée, Paris, Libraire de l’enfance et de la jeunesse, P. C. Lehuby, 1843, disponible sur Gallica.
  • L’Évolution britannique, Paris, Baudinière, 1944, disponible sur Gallica.
  • Veillées amusantes, anecdotes morales racontées à la jeunesse, Paris, E. Ducrocq, 1861.

Liens externes[modifier | modifier le code]