Jeanne Sylvie Mallès de Beaulieu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jeanne Sylvie Mallès de Beaulieu
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activités

Jeanne Sophie Mallès de Beaulieu Jeanne Sophie Guillemaut de Beaulieu, épouse Mallès, née le [] à Lorient (Morbihan), morte le à Nontron (Dordogne), est une écrivaine française.

Elle s’est fait connaître par des écrits moraux destinés à l’instruction de la jeunesse.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Lucas et Claudine, ou le Bienfait de la reconnaissance, 2 vol. in-12, Paris, 1816.
  • Contes à ma jeune famille, Paris, Blanchard, 1819, lire en ligne sur Gallica.
  • Contes d’une mère à sa fille, Paris, Pierre Blanchard, 1817, 2 vol. in-12, 1820, 2e édit. augmentée, avec des gravures, tome premier [1] ; tome second [2], lire en ligne sur Gallica.
  • Le Robinson de douze ans : histoire intéressante d’un jeune mousse français, abandonné dans une île déserte, Paris, Pierre Blanchard, 1820, lire en ligne sur Gallica.
  • Lettres de deux jeunes amies, Paris, Pierre Blanchard, 1820.
  • Quelques scènes de ménage, 2 vol., Paris, Lecaudey, 1820.
  • Geneviève dans les bois, Paris, Pierre Blanchard, 1821.
  • Conversations amusantes et instructives sur l’histoire de France à l’usage de la jeunesse de l’un et l’autre sexe, Paris, Blanchard, 1822.
  • La Jeune Parisienne au village, Paris, Bargeas, 1823.
  • Instructions familières d'une institutrice sur les vérités de la religion pour disposer les élèves à la première communion, Paris, Lecerf, 1824, in-32.
  • Le La Bruyère des jeunes demoiselles, ou Principaux caractères des jeunes personnes, Paris, P.-C. Lehuby, 1834.
  • Les Fables en action, Paris, P.-C. Lehuby, 1836.
  • La Petite Société savante, ou Entretiens de quelques enfans sur les sciences qu’ils doivent étudier plus tard, Paris, P.C. Lehuby, 1842, lire en ligne sur Gallica.
  • La Poupée bien élevée, Paris, Libraire de l’enfance et de la jeunesse, P. C. Lehuby, 1843, lire en ligne sur Gallica.
  • L’Évolution britannique, Paris, Baudinière, 1944, lire en ligne sur Gallica.
  • Veillées amusantes, anecdotes morales racontées à la jeunesse, Paris, E. Ducrocq, 1861.

Liens externes[modifier | modifier le code]