Jean Ier d'Alençon (Bellême)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jean Ier d'Alençon (Valois) et Jean Ier.

Jean Ier d'Alençon († 1191), de la maison de Montgommery-Bellême, fut comte d’Alençon de 1171 à 1191. Il était fils de Guillaume III Talvas, seigneur d’Alençon et comte de Ponthieu, et d’Hélène de Bourgogne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Reconnu comte d'Alençon par Henri II Plantagenêt, Jean succède à son père en 1171, après avoir été associé au gouvernement depuis le retour de la croisade de ce dernier en 1149[1]. À la fin de sa vie, il envisage à son tour de se croiser[2] mais meurt le au château d'Alençon.

Mariage et enfants[modifier | modifier le code]

Il a épousé Béatrix du Maine, fille d’Élie II d'Anjou, comte du Maine, et de Philippe du Perche. De ce mariage sont nés :

  • Jean II († 1191), comte d’Alençon
  • Robert († 1217), comte d’Alençon
  • Guillaume († 1203)
  • Helle (ou Alix), mariée à Hugues II, vicomte de Châtellerault.
  • Ala, dame d'Almenêches,
  • Philippe[3] ou Phlippa, mariée à Guillaume III de Roumare († 1198), comte de Lincoln ; puis à Robert Malet fitz Erneis, seigneur de Graville, puis à Guillaume de Préaux († 1223)[4].

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Alain Champion, Chronique alençonnaise : du IVe siècle à 2012, 2013, p. 29
  2. R-N. Sauvage, « la dette et les croisades de Jean Ier, comte d'Alençon », Bibliothèque de l'école des Chartes, année 1917, no 78, p. 484-487
  3. Philippe était au Moyen Âge un prénom aussi bien masculin et féminin
  4. A. Vallez, « La construction du comté d’Alençon (1269-1380). Essai de géographie historique », Annales de Normandie, 22-1, 1972, p. 12 et 45.