Jean Chauma

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jean Chauma
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité

Jean Chauma, écrivain français né à Paris en 1953, est l'auteur de plusieurs ouvrages qui, sous des genres divers (le roman, la nouvelle, la poésie), donnent à voir et à faire comprendre ce qu'est le milieu du banditisme, notamment celui de la France des années 1960-70.

Biographie[modifier | modifier le code]

Écrivant sous pseudonyme, Jean Chauma puise la matière de ses récits dans sa propre et multiforme expérience : l'armée, les braquages, la prison. Ses livres ne sont pourtant pas des autobiographies, mais de véritables fictions qui amplifient le contenu et le sens de sa trajectoire au sein du banditisme.

Le résultat est une vaste entreprise de déconstruction des représentations dominantes du banditisme, un principe explicatif des conduites criminelles lié au « non-langage » des voyous, ainsi qu’une véritable grammaire du passage à l’acte. Mais le projet va plus loin. Ce détour par l’univers des marges force le lecteur à une prise de conscience réflexive sur sa propre condition d’individu honnête, son sens moral et son degré d’aliénation.

Dans Le Banc (2011), par exemple, Jean Chauma arrive à nous emmener avec une écriture, qu’on qualifiera de photographique et sensorielle, au cœur des questionnements existentiels. Par sa verbosité, son dispositif théâtral, ce roman pousse si loin les logiques à l’œuvre dans le roman noir qu’il en brouille les contenus, comme pour mieux affirmer, après Jean-Patrick Manchette et plusieurs autres, un positionnement littéraire et intellectuel fort, qu’on ne saurait abandonner au seul cercle des lettrés bien-pensants.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

I. Romans noirs
  • À plat, Lausanne, BSN Press, 2015.
  • Échappement libre, Lausanne, BSN Press, 2013 (traduction allemande de Daniel Oesch: Fluchtpunkt.Paris, Zürich, Pearlbooksedition, 2015).
  • Le Banc, Lausanne, BSN Press, 2011.
  • Bras cassés, Lausanne, Antipodes, 2005.
II. Nouvelles et poésie
  • « Réinsertion sociale » [nouvelle], in Léman Noir, Marius Daniel Popescu (éd.), Lausanne, BSN Press, 2012.
  • « Fantôme autobiographique » [court récit], Le Persil, N° 58, .
  • « Juste avant la nuit » [nouvelle], Le Persil, N° 42-43, .
  • « Trois bandits » [nouvelle], lecture de Roland Vouilloz, Espace 2 (RSR), "Entre les lignes", une émission de Louis-Philippe Ruffy, . [1]
  • Chocolat chaud [nouvelles], Lausanne, Antipodes, 2009.
  • Poèmes et récits de plaine, Lausanne, Antipodes, 2008.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Elisabeth Gilles, "Ce n'est pas une vie que la vie de bandit", Le Matin Dimanche, .
  • Géraldine Savary, "Tristes flambeurs", Pages de gauches, N° 38, 2005.
  • Giuseppe Merrone et Ami-Jacques Rapin, "Jean Chauma écrivain: le milieu du banditisme par l'un des siens", A contrario, vol. 4, N° 2, 2006. [2]
  • Nadine Richon, "L'ex-voyou et les travailleurs", Uniscope, N° 523, .
  • "Bras cassés, par Jean Chauma", Le Blog d'Alain Bagnoud, . [3]
  • "Un entretien avec Jean Chauma", Le Blog d'Alain Bagnoud, . [4]
  • "Chauma, Delon et le SamouraÏ", Le Blog d'Alain Bagnoud, . [5]
  • "Une rencontre avec Jean Chauma", Le Blog d'Alain Bagnoud, . [6]
  • "Poèmes et récits de plaine, par Jean Chauma", Le Blog d'Alain Bagnoud, . [7]
  • Catherine Schmutz, "Poèmes et récits de plaine [note de lecture]", Revue historique vaudoise, N° 117, 2009.
  • "Chocolat chaud, par Jean Chauma", Le Blog d'Alain Bagnoud, . [8]
  • Jacques Sterchi, "Histoires de bandits, suite", La Liberté, .
  • Anne Pitteloud, "Jean Chauma, du banditisme à l'écriture", Le Cultur@ctif, . [9]
  • Anne Pitteloud, "Écrire pour sortir de soi", Le Courrier, .
  • Alain Kouo, "Derrière les barreaux", Migros Magazine, .
  • "Jean Chauma, Le Banc", Le Blog d'Alain Bagnoud, . [10]
  • Olivier Jeandel, "Coin lecture: Jean Chauma", Gavroche, N° 204, .
  • Anne Pitteloud, "Méditations d'un voyou", Le Courrier, . [11]
  • "Échappement libre de Jean Chauma", Le Blog de Francis Richard, . [12]
  • Pierre Fankhauser, "Échappement libre [note de lecture]", Peu importe où, . [13]
  • Anne Pitteloud, "Passages à l'acte et pensée anémique", Le Courrier, .
  • "Jean Chauma, Échappement libre", Le Blog d'Alain Bagnoud, . [14]
  • Sophie Nedjar, "Jean Chauma, écrivain de l'autre côté du «noir»", La Cité, .
  • Isabelle Falconnier, "Échappement libre [note de lecture]", L'Hebdo, .
  • Michel Audétat, "L'œuvre au noir de Jean Chauma", Le Matin Dimanche, .
  • "Le Banc de Jean Chauma", Le Blog de Francis Richard, . [15]
  • Valérie Debieux, "Échappement libre, Jean Chauma", La Cause Littéraire, . [16]
  • Pierre Fankhauser, "Jean", Peu importe où, . [17]
  • "Jean Chauma, invité de Tulalu!?", Le Blog de Francis Richard, . [18]
  • F. F., "Échappement libre de Jean Chauma", Kaële Magazine, N° 109, .
  • Giuseppe Merrone, « Les habits noirs du "polar romand" », in Histoire de la littérature en Suisse romande, Roger Francillon (dir.), Genève, Zoé, 2015.
  • "À plat de Jean Chauma", Le Blog de Francis Richard, . [19]
  • "Jean Chauma, rendez-vous parisien", reportage de Jean-Michel Marnet, Vimeo, . [20]
  • Michel Audétat, "Jean Chauma sonde les ténèbres intérieures du braqueur", Le Matin Dimanche, .
  • "Jean Chauma, À plat", Le Blog d'Alain Bagnoud, . [21]
  • Amandine Glévarec, "À plat de Jean Chauma", litterature-romande.net, . [22]
  • Sophie Nedjar, "Incomparable Jean Chauma", Article 60, N° 6, .
  • Anne Pitteloud, "Jean Chauma. La liberté en marge", Le Courrier, .
  • Frédéric Valloton, "À plat de Jean Chauma", Le Monde de Frevall, . [23]
  • "A plat, de Jean Chauma", Le Blog de Julien Sansonnens, . [24]
  • "Casanova mit Colt", Neue Zürcher Zeitung, .
  • Pierre Fankhauser, "Jean Chauma, un parcours littéraire", Le Persil, N° 127-128-129, .
  • Giuseppe Merrone, "Histoire du Romand noir", Revue 813, N° 126, .

Voir aussi[modifier | modifier le code]