Jean-Pierre-Louis, marquis de Luchet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Jean-Pierre-Louis de Luchet)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jean-Pierre-Louis, marquis de Luchet
Defaut.svg
Titre de noblesse
Marquis
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activités

Jean-Pierre-Louis de Luchet, né le ou le à Saintes, (Charente-Maritime) et mort le [1] à Paris, portant le titre de marquis de La Roche du Maine, dit aussi marquis de Luchet, est un journaliste et essayiste ainsi que directeur de théâtre français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il tient des salons sous le nom du marquis de La Roche. Il a fait partie de la Garde ordinaire du Roi oú il rencontrera André-Robert Andréa de Nerciat qui y entre en 1771. Par la suite il prend le nom de Jean-Pierre Luchet, chevalier de Saint-Louis. Avec Nerciat, il brillera à la cour de Frédéric II. En effet, attiré à la cour de Hesse-Cassel par Luchet, qui recherche de nouvelles pièces pour le Landgrave, Nerciat lui propose, vers la fin de 1779, un opéra-comique: Constance ou l’heureuse témérité, conservé à la bibliothèque de Stuttgart.

Théories[modifier | modifier le code]

En 1789, de Luchet, publie son Essai sur la Secte des Illuminés[2] où il dénonce les dirigeants des Illuminés de Bavière comme contrôlant l'espace maçonnique européen en général et français en particulier[3].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Essais sur les principaux événements de l'histoire de l'Europe,(Chez Grangé, 1766)
  • Essais sur la minéralogie et la métallurgie, (Chez Jean-Edme Dufour & Philippe Roux ..., 1779)
  • Les Contemporains de 1789 et 1790, ou, Les opinions débattues pendant la première législature, (Chez Lejay fils ..., 1790)
  • Histoire de Messieurs Paris (s.n.], 1776)
  • Histoire littéraire de M de Voltaire (1780)
  • Voyage d’un amateur des arts en Flandre, dans les Pays-Bas, en Hollande, en France, en Savoye, en Italie, en Suisse, fait dans les années 1775-76-77-78, (Amsterdam, 1783, 4 tomes)
  • Mémoires de madame la duchesse de Morsheim, (Impr. de Wilson, 1787)
  • Essais sur la minéralogie et la métallurgie, (Jean-Edme Dufour & Philippe Roux, 1779) [microform] /
  • Analyse raisonnée de la sagesse de Charron, (1789) [microform]. (C. Lacour, 1997)
  • Une seule faute, (1788) [microform]
  • Essai sur la secte des Illuminés, (1789) Texte en ligne sur google books
  • La Galerie des dames françoises, pour servir de suite à la galerie des états-généraux, par le même auteur. Troisième partie(1790) [microform].
  • Considérations politiques et historiques sur l'établissement de la religion prétendue reformée en Angleterre (et se trouve à Paris chez Panckoucke, 1765) [microform].
  • Paris en miniature d'après les dessins d'un nouvel argus, (Chez Pichard ..., 1994) [microforme].
  • Mémoires du Vicomte de Barjac [pseudonyme] (« De l'imprimerie de Wilson, et se trouve à Paris, chez les libraires qui vendent des nouveautés, 1784 »)
  • "Analyse Raisonnée de la Sagesse de Charron" A Amsterdam chez Marc-Michel Rey en 1763 Deux volumes In-12

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. « Jean-Pierre-Louis de La Roche du Maine Luchet (1739-1792) - Auteur - Ressources de la Bibliothèque nationale de France », sur data.bnf.fr (consulté le 4 avril 2018)
  2. Jean-Pierre Luchet, Marquis de la Roche du Maine, Essai sur la Secte des Illuminés, Paris, 1789, consultable sur google books
  3. Encyclopédie de la franc-maçonnerie, Le livre de poche, article "Illuminaten", p. 417-419

Liens externes[modifier | modifier le code]