Jean-Louis Gampert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jean-Louis Gampert
Biographie
Naissance
Décès
(à 58 ans)
Genève, Suisse
Nom de naissance
Jean-Louis Gampert
Nationalité
Activité

Jean-Louis Gampert, né à Genève le et mort le , est un peintre, graveur et illustrateur suisse.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Genève en 1884, Jean-Louis Gampert est le fils de Charles Gampert et d'Anna, née Fuzier-Cayla.Il commence ses études de peinture aux Beaux-Arts de Munich, se perfectionne dans l'atelier particulier de Knirr puis à Paris chez Maurice Denis et Paul Sérusier. Ayant abjuré sa religion, sa famille ne lui verse plus de subside. Il grave des bois pour La locandiera. Lié d'amitié avec Roger de La Fresnaye, il s'occupe de ce dernier jusqu'à sa mort. La Fresnaye réalisera d'ailleurs de nombreux portraits de Gampert dont l'un se trouve au Musée national d'Art moderne à Paris. L'œuvre de Gampert sera d'ailleurs fortement influencée par son style monumental issu du cubisme synthétique.

Il a animé l'École des Pâquis avec Alexandre Cingria vers 1927, école qui a accueilli Emilio Maria Beretta, Albert Chavaz et Paul Monnier. On lui doit notamment, à cette époque, la réalisation des décors de l’église de Corsier (Genève, Suisse) auxquels il travaille assisté du peintre Émile Chambon. Il réalise également de nombreux cartons de tapisseries et des projets de meubles et de sièges.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Peintures et dessins[modifier | modifier le code]

  • Melon, 1924. Musée d'art et d'histoire, Genève
  • L'extase de sainte Thérèse. Fondation Emile Chambon, Genève
  • Portrait de Mme Tronchin, 1924. Musée d'Art moderne, Troyes
  • Portrait de Jacques Chenevière (1886-1976), hommes de lettres genevois, 1924. Bibliothèque de Genève
  • Maquette du costume de Olivia pour "La Nuit des rois" de Shakespeare Bnf, 1914

Illustrations[modifier | modifier le code]

  • Mesure pour mesure de William Shakespeare, traduction et préface de Guy de Pourtalès, Paris : Société littéraire de France Paris, 1921, gravures sur bois.
  • Théâtre de Clara Gazul de Prosper Mérimée, Paris, édition de la nouvelle revue française, 1922
  • La Route aplanie, de Marius Besson, 1931

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Henri Ferrare, Jean-Louis Gampert, Neuchâtel, Edition de la Baconnière, 1937.
  • Jean-Louis Gampert, catalogue d'exposition, Genève, Palais de l'Athénée, octobre 1943.
  • Gérald Schurr, 1820-1920. Les petits maîtres de la peinture, valeur de demain, Editions de l'amateur, 1979, p. 162.
  • Marcus Osterwalder (dir.), Dictionnaire des illustrateurs, 1890-1945, Éditions Ides et Calendes, 1992. p. 419.
  • Philippe Clerc, Émile Chambon (1905-1993) la magie du réalisme, Somogy, Paris, 2011.

Liens externes[modifier | modifier le code]