Jamoytius

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Jamoytius kerwoodi)
Aller à : navigation, rechercher

Jamoytius kerwoodi

Jamoytius
Description de cette image, également commentée ci-après
Vue d'artiste de Jamoytius kerwoodi.
Classification
Règne Animalia
Sous-règne Bilateria
Infra-règne Deuterostomia
Embranchement Chordata
Classe Hyperoartia
Ordre  Jamoytiiformes

Genre

 Jamoytius
White, 1946

Nom binominal

 Jamoytius kerwoodi
White, 1946

Jamoytius est un genre éteint de poissons sans mâchoire (agnathes) primitifs, au corps anguilliforme. Il a été décrit en 1946 par Errol White dans des sédiments datant du Silurien dans le Lanarkshire en Écosse[1].

Une seule espèce est rattachée au genre : Jamoytius kerwoodi.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le nom du genre rend hommage à J.A. Moy.

Description[modifier | modifier le code]

J. kerwoodi est l'anaspide (a : privatif; aspido: bouclier) le plus ancien connu[2]. Il était muni de longues nageoires paires le long du corps, une caractéristique qui en faisait un bon nageur. Il ne possédait cependant pas de dents ou de structures assimilables à des dents, dans la bouche, ce qui le différencie des lamproies modernes, auxquelles l'animal ressemblait pourtant passablement par sa forme. Il est donc probable que cette espèce se soit nourrie par filtration ou qu'elle ait mangé des détritus, comme les larves des lamproies actuelles.

J. kerwoodi possédait un squelette cartilagineux, de même qu'un panier branchial semblable à celui des cyclostomes.

Taxonomie[modifier | modifier le code]

La position phylogénétique de Jamoytius kerwoodi a varié considérablement dans les différentes publications consacrées au sujet dans les années 1990 et 2000. En 2010, Robert Sansom et Kim Freedman créent pour cette espèce, au sein de la classe des Hyperoartia (ou Petromyzontida), l'ordre des Jamoytiiformes[3]. Ils regroupent dans cet ordre d'autres agnathes comme le genre Euphanerops considéré comme un groupe frère de Jamoytius[3].

Lien vers des images[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) White, E.I., « Jamoytius kerwoodi, a new chordate from the Silurian of Lanarkshire [Scotland] », Geological Magazine, vol. 83, no 2,‎ , p. 89–97 (DOI 10.1017/S0016756800082856, lire en ligne)
  2. New Page 4
  3. a et b (en) Robert S. Sansom, Kim Freedman, Sarah E Gabbott, Richard J. Aldridge et Mark A. Purnell, « Taphonomy and Affinity of an Enigmatic Silurian Vertebrate, Jamoytius Kerwoodi White », Palaeontology, vol. 53, no 6,‎ , p. 1393–1409 (DOI 10.1111/j.1475-4983.2010.01019.x)

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Référence Fossilworks Paleobiology Database : Jamoytius White, 1946 (en)