James Magnussen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Magnussen.
James Magnussen Swimming pictogram white.png
Informations
Nages crawl
Période active 2010-présent
Nationalité Drapeau : Australie Australienne
Naissance (23 ans)
Lieu Port Macquarie
Taille 1,97 m
Club SOPAC Swim Club, Université Macquarie
Entraîneur Brant Best
Records
Grand bassin 100 m nage libre en GB : 47 s 00
Palmarès
Jeux olympiques 1 1
Ch. du monde grand bassin 3 2

James Magnussen, né le à Port Macquarie en Australie, est un nageur australien spécialisé sur les épreuves de sprint de nage libre.
Surnommé le missile par la presse[1]'[2], il représente avec son compatriote James Roberts, né le même jour, la nouvelle génération dorée du sprint australien.

Carrière sportive[modifier | modifier le code]

Début avril 2011, il réalise aux Championnats d'Australie la meilleure performance mondiale de l'année en 48 s 29, devant les 48 s 34 du Français Fabien Gilot, également chronométrées lors de championnats nationaux quelques semaines auparavant. Il est ainsi sélectionné pour les Mondiaux de Shanghai.

En juillet 2011, aux Championnats du monde à Shanghai, au départ de la finale du relais 4 × 100 m victorieux australien, Magnussen signe le record du monde sans polyuréthane[3] du 100 m nage libre en 47 s 49[4].
Quatre jours plus tard, sur la même distance mais en individuel, il réalise le meilleur temps des demi-finales (47 s 90), avant de remporter la médaille d'or en 47 s 63, devançant Brent Hayden (47 s 95) et William Meynard (48 s 00) ; le champion du monde 2009 et recordman du monde César Cielo finit quatrième en 48 s 01[5].
Lors du dernier jour des championnats, il réalise un temps remarquable lors du relais 4 × 100 m quatre nages avec ses coéquipiers Hayden Stoeckel, Brenton Rickard et Geoff Huegill où, en 47 s 00, il boucle son 100 m nage libre à 9 centièmes du record du monde[6] de Cielo.

En mars 2012, lors des sélections australiennes pour les Jeux Olympiques de Londres, il s'impose en finale avec un temps de 47 s 10, à 19 centièmes du record du monde réalisé en combinaison par Cielo[7]. Il remporte aussi le 50 m en 21 s 74 devant son compatriote Eamon Sullivan et améliore de 67/100e son meilleur temps personnel et établit la meilleure performance mondiale de l'année (MPMA) sur la distance. Le 25 avril 2012, sa MPMA sur 50 m est battue par Cielo qui nage en 21 s 38[8].
Fin juin, il détient toujours la MPMA sur 100 mètres libre et se place comme le grand favori pour les Jeux olympiques de Londres, le tenant du titre Alain Bernard n'étant pas sélectionné par son pays.

Son compatriote neuf fois médaillé olympique, Ian Thorpe, confie aux médias australiens à propos de lui : « Il est le nageur le plus impressionnant que j'ai vu, sans doute de la décennie. Il est passionnant à regarder. Quand je le regarde, je vois une nouvelle forme de sprint »[2].

Il tombe de haut avec le relais australien composé également de Matt Targett, Eamon Sullivan et James Roberts le 29 juillet lorsqu’ils échouent à la 4e place de la finale du 4 × 100 mètres nage libre (3 min 11 s 63) alors que tout le monde les donnait logiquement favoris au vu des chronos 2012 des relayeurs et de leur meilleur temps en série (3 min 12 s 29 et 47 s 35 pour Magnussen comme finisseur). Magnussen lance le relais finaliste avec un décevant 48 s 03 derrière l’Américain Nathan Adrian (47 s 89).

Le 26 avril 2013, il termine premier en 47 s 53 (MPMA) des championnats nationaux australiens qualificatifs pour les Championnats du monde 2013 de Barcelone.
Premier relayeur du relais 4 x 100 m nage libre australien, il réalise 48 s 00 et touche à la seconde place derrière Nathan Adrian et ses 47 s 95. Le relais australien perd son titre obtenu deux ans plus tôt en échouant à la 4e place comme aux JO 2012. Tenant du titre, il remporte toutefois le 100 m nage libre en 47 s 71 devant les américains James Feigen (47 s 82) et Nathan Adrian (47 s 84).

Palmarès[modifier | modifier le code]

Performances de James Magnussen lors des Championnats du monde en grand bassin
Édition Épreuve
100 m nage libre 4 × 100 m nage libre 4 × 100 m quatre nages
Drapeau : République populaire de Chine Shanghai 2011 Or
47 s 63
Or
3 min 11 s 00
Argent
3 min 32 s 26
Drapeau : Espagne Barcelone 2013 Or
47 s 71
4e
3 min 11 s 58
Argent
3 min 31 s 64
Performances de James Magnussen lors des Jeux olympiques
Édition Épreuve
50 m nage libre 100 m nage libre 4 × 100 m nage libre 4 × 100 m quatre nages
Drapeau : Royaume-Uni Londres 2012 '
Argent
47 s 53
4e
3 min 11 s 63
Bronze
3 min 31 s 58

Meilleurs temps en nage libre[modifier | modifier le code]

Temps Distance Bassin Âge Record ? Compétition Lieu Date Année
21 s 52 50 mètres Bassin de 50 mètres 22 non[9] Championnats d'Australie 2013 (f) Drapeau : Australie Adélaïde 2 mai 2013
21 s 84 50 mètres Bassin de 25 mètres 21 2012 NSW SC Qualifying Meet Drapeau : Australie Sydney 19 mai 2012
47 s 10 100 mètres Bassin de 50 mètres 20 non[10] Championnats d'Australie 2012 (f) Drapeau : Australie Adélaïde 19 mars 2012
46 s 82 100 mètres Bassin de 25 mètres 20 Championnats d'Australie 2011 Drapeau : Australie Adélaïde 1er juillet 2011

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) Magnussen, "le missile", www.eurosport.fr
  2. a et b (fr) Thorpe encense Magnussen, L'Équipe, 27 juillet 2012
  3. L'ancien record de 47 s 84 était la propriété de Pieter van den Hoogenband depuis 2000.
  4. (fr) « 100 m : les Bleus en finale », L'Équipe, 27 juillet 2011
  5. (fr) « 100 m : Meynard en bronze », L'Équipe, 28 juillet 2011
  6. Réalisé avec une combinaison
  7. (fr) « Un Magnussen record », L'Équipe, 19 mars 2012
  8. (fr) Cielo : 50 m en 21"38, Eurosport
  9. Record d'Océanie détenu par Ashley Callus en 21 s 19 depuis le 26 novembre 2009 en combinaison
  10. Record d'Océanie détenu par Eamon Sullivan en 47 s 05 depuis le 13 août 2008 en combinaison

Liens externes[modifier | modifier le code]