Jacques Gaudart (1588-1634)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jacques Gaudart
Jacques Gaudart1.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Activité
Armoiries Jacques Gaudart.jpg
Armes de la famille Gaudart de Petit-Marais : D'or à la bande d'azur chargée de trois défenses de sanglier

Jacques Gaudart seigneur de Petit-Marais[1] (1588-1634), fut conseiller (1612) et maître des Requêtes (1618) au Parlement de Paris puis conseiller d'État (1634).

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le fils de François Gaudart, seigneur de Petit Marais (1546-1610), conseiller au Parlement de Paris et de Denise Canaye[2].

Il appartenait à la Famille Gaudart de Petit-Marais, connue depuis la première moitié du XVIe siècle dans la bourgeoisie robine de Paris qui s'agrégea à la noblesse depuis 1580[3] et fut maintenue noble au 17e siècle pour une branche. Au sujet de cette famille Gustave Chaix d'Est-Ange donne l'information suivante : « Une famille Gaudart a appartenu à la noblesse de robe parisienne. Elle portait pour armes d'or à une bande d'azur chargée de trois défenses de sanglier d'argent. Elle avait pour auteur François Gaudart, fils et petit-fils de procureurs en la Chambre des comptes de Paris, qui fut reçu en 1596 conseiller au Parlement de cette ville et qui fut anobli par sa charge.»[4]

Il épousa en 1612 Jeanne de Féral dont il eut[1] :

  • Jean-Jacques, né en 1627, qui deviendra président de la Grand'Chambre au Parlement de Paris,
  • François, qui deviendra prieur de Sainte-Croix de Provins et La Selle,
  • Louise, marié à Marc-Cirus de Brion, seigneur de Hautefontaine.

Il fut reçu conseiller au Parlement de Paris le 11 janvier 1612, puis devient maître des requêtes par lettres du 14 mars 1618 et est reçu dans ses fonctions le 26 avril 1618[5]. Il résigne en 1623. Enfin, il est nommé conseiller d'État le 22 janvier 1634, peu avant de mourir en 1634[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]