J.D.T. de Bienville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bienville (homonymie).
J.D.T. de Bienville
Biographie
Naissance
Décès
Nom de naissance
Jean Baptiste Louis de ThesacqVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité

J.D.T. de Bienville (1726, Cévennes - Paris), de son vrai nom Jean Baptiste Louis de Thesacq, est un médecin français du XVIIIe siècle[1]. Il exerça en France et aux Provinces-Unies, notamment à La Haye et Rotterdam. Il est l'auteur de différents traités de médecine. L'un de ses ouvrages, La Nymphomanie, publié en 1771 et qui se pose comme le pendant du célèbre traité sur l'onanisme de Samuel-Auguste Tissot, a rencontré un certain succès, comme en témoignent les nombreuses rééditions et traductions dont il a fait l'objet.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • La Nymphomanie, ou Traité de la fureur utérine, Amsterdam, Marc-Michel Rey, 1771[2].
  • Recherches théoriques et pratiques sur la petite vérole, Amsterdam, Barthelemi Vlam, 1772.
  • Traité des erreurs populaires sur la santé, La Haye, Pierre-Frédéric Gosse, 1775[3].
  • Réflexions importantes sur les abus de la saignée, Amsterdam, J.-F. Rosart, 1781.
  • Le Pour et le Contre de l'inoculation de la petite vérole, Rotterdam, s.n., s.d.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Marion Lamy, "Jean de Bienville, médecin-écrivain au cœur des Lumières", sous la direction de François-Joseph Ruggiu, mémoire soutenu au sein de l'université Paris IV-Sorbonne, 2012.
  2. L'édition de 1886 est consultable en ligne sur Gallica : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k76730q
  3. Consultable sur Google Books : https://books.google.com.kh/books?id=tWIOAAAAQAAJ&printsec=frontcover&hl=fr&source=gbs_ge_summary_r&cad=0#v=onepage&q&f=false