Institut national d'hygiène du Maroc

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir INH.

L'Institut national d'hygiène du Maroc (INH) a été inauguré le à Rabat par le professeur Léon Bernard, président du Conseil supérieur d'hygiène de France, sous la présidence de Lucien Saint, résident général de la République française au Maroc dans le but de prendre en charge les problèmes d'hygiène et d'épidémiologie des maladies transmissibles du Maroc et de diffuser les notions élémentaires de l'hygiène et de la prophylaxie pour protéger la santé de la population.

Présentation[modifier | modifier le code]

L’institut national d’hygiène du Maroc est sous la tutelle du ministère de la Santé et constitue l’organe de référence en matière de biologie médicale et environnementale.

Cette instance étatique œuvre depuis 1930 à garantir une prise en charge efficace des problèmes d'hygiène et d'épidémiologie au Maroc.

Son champ d'intervention est très vaste et ses laboratoires jouent le rôle de support technique et scientifique aux différents programmes sanitaires tels la tuberculose, le paludisme, la bilharziose, les leishmanioses, les méningites, les maladies entériques, le choléra, les salmonelloses, les infections sexuellement transmissibles, l'infection VIH, la poliomyélite la rougeole et la grippe. L'INH assure également l'expertise technique en matière d'hygiène alimentaire, de toxicologie de l'environnement, et dans le domaine médico-légal.

Parallèlement à ses activités de laboratoires, l'institut contribue à la formation de médecins et de pharmaciens biologistes, de scientifiques pour leurs travaux de recherches dans le cadre des préparations des DESA et des Doctorats Nationaux, de techniciens de laboratoires et d'infirmiers que ce soit dans le cadre de la formation de base ou de la formation continue.

Ses 75 ans d'existence sont dédiés à la recherche et la mise en place d'outils garantissant le développement des techniques de biologie médicale et environnementale servant de base pour le diagnostic médical, la surveillance épidémiologique, le contrôle de la qualité d'hygiène communautaire et de la sécurité sanitaire au Maroc.

L'INH a ainsi contribué à l'éradication de la peste, de la variole et du typhus et au contrôle des maladies entériques, de la tuberculose et du paludisme.

Missions[modifier | modifier le code]

  • L’appui et le soutien scientifique et technique aux programmes sanitaires du Ministère de la Santé :
  • Développer la recherche dans les domaines de la biologie sanitaire.
  • Proposer des normes en matière de biologie sanitaire.
  • Promouvoir et développer la coopération nationale et internationale en matière de biologie.
  • Participer à la formation et le recyclage du personnel médical, paramédical et scientifique.
  • Diffuser l’information en rapport avec ses compétences.
  • Effectuer des missions de contrôle sur le terrain dans le cadre de la surveillance épidémiologique.
  • Assurer les prestations en biologie médicale et environnementale.
  • Développer et standardiser les techniques de référence à implanter dans les laboratoires de santé publique.
  • Effectuer le contrôle externe de la qualité des laboratoires de santé publique.

Domaines d’expertise[modifier | modifier le code]

  • Expertise médico-légale et environnementale.
  • Hygiène alimentaire et toxicologie de l’environnement.
  • Conseil génétique.
  • Expertise relative à la validation du fonctionnement des équipements de laboratoire, au contrôle de qualité des réactifs et des produits de laboratoire à usage diagnostique.
  • Conseils aux voyageurs.

Départements et Laboratoires[modifier | modifier le code]

Services d'appui logistique[modifier | modifier le code]

  • Administration
  • Service de communication
  • Service informatique
  • Service qualité
  • Service de coopération, promotion de la recherche & développement des biotechnologies
  • Service d'épidémiologie
  • Service hygiène et sécurité
  • Bibliothèque
  • Centre de prélèvements

Lien externe[modifier | modifier le code]