Institut halieutique et des sciences marines

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article présente des problèmes multiples.

Vous pouvez aider à améliorer cet article ou bien discuter des problèmes sur sa page de discussion.

L’admissibilité de cette page est actuellement débattue.

Vous êtes invité à donner votre avis sur cette page de discussion, de manière argumentée en vous aidant notamment des critères d’admissibilité ou en présentant des sources extérieures et sérieuses.

Merci de ne pas retirer cet avertissement tant que la discussion n’est pas close.

Conseils d’utilisation

Après avoir apposé le modèle {{suppression}} sur une page, suivez les étapes expliquées sur Wikipédia:Pages à supprimer :

Logo officiel de l'IH.SM

L’Institut halieutique et des sciences marines (IH.SM) a été créé en 1992 (décret ministériel n°92/1026 du 09/12/92) a l'université de Toliara à Madagascar à la suite de la fusion de trois entités : la station marine, la filière « Océanologie appliquée » et l'unité de formation supérieure halieutique[1].

Organisation[modifier | modifier le code]

Organigramme[modifier | modifier le code]

Cliquer ici pour voir l'organigramme de l'IH.SM
Organigramme de l'Institut halieutique et des sciences marines

Staff[modifier | modifier le code]

Activités de formation[modifier | modifier le code]

Formation académique[modifier | modifier le code]

Formation en ingéniorat halieutique[modifier | modifier le code]

Formation professionnalisante (Diplôme professionnel universitaire – DPU)[modifier | modifier le code]

Formation professionnelle     [modifier | modifier le code]

Débouchés[modifier | modifier le code]

Activités de recherche[modifier | modifier le code]

Muséologie[modifier | modifier le code]

Partenaires[modifier | modifier le code]

Infrastructures[modifier | modifier le code]

Infrastructures et équipements[modifier | modifier le code]

  •  1 Laboratoire de microbiologie et de contrôle de qualité
  •  1 Laboratoire de valorisation des ressources marines (VALOREMAR)
  •  1 Laboratoire de biologie Marine
  •  1 Laboratoire d'aquariophilie
  •  1 Écloserie (holothuries /oursins)
  •  1 Centre de grossissement d’holothuries
  •  1 Centre aquacole (Fort Dauphin)
  •  1 Banque de Données Océanographiques
  •  1 Salle informatique
  •  1 Réseau Intranet - Internet 
  •  1 Bibliothèque
  • 1 Magasin d’équipements de plongée 
  • 5 Salles de cours (à 15 personnes)
  •  2 Grandes salles de cours (40 personnes)
  •  1 Magasin de Produits Chimiques
  •  1 Cafeteria
  •  2 Bungalows –bureaux
  •  1 Musée de la mer
  •  1 Bloc administratif
  •  5 embarcations (2 IH.SM ; 1 AQUALAB ;1 PRU ; 1 MADAFiA)

Infrastructures d’accueil  pour stagiaire[modifier | modifier le code]

  •  UNIMA (Crevetticulture)
  •  CDCC (Centre de développement de culture des crevettes)
  •  AQUAMEN PECHE (Contrôle de qualité)
  •  AQUALAB (holothuries)
  •  Mare à spiruline (Belalanda)
  •  Station d’Ampasilava (Toliara Nord)
  •  Station universitaire d’IFATY (ReefDoctor-Madagascar)
  •  Station Andavadoaka (Blue venture)
  •  Baie de Diego Suarez (Frontier Madagascar)
  •  Site de Namakia (ASE-TL)

/ Site de Belaza (MH.SA / IH.SM)

Capacités institutionnelles[modifier | modifier le code]

  •  2008 – 2012 : 3 habilitations à diriger des recherches
  •  1993-2012 : 29 doctorats
  •  1984 – 2012 : 165 diplômes d'études approfondies en océanologie appliquée
  •  1987 – 1992 : 50 mémoires d'ingéniorat halieutique
  •  1994-2008 : 170 maîtrises
  •  1999-2006: 150 diplômes professionnels universitaires
  •  2000 – 2012: 100 licences
  •  2006-2008 : 28 techniciens APM
  •  2006-2008 : 37 managers APM
  •  2010 – 2012 : 61 managers en écotourisme marin
  •  1989-2003 : 650 agents d’entreprises dont 639 en hygiène et contrôle de qualité
  • 1995-1996: 10 guides touristiques sous-marins    

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « ENSEIGNEMENT DU MODULE D'AQUACULTURE », sur www.fao.org (consulté le 9 juillet 2016)