Indice PRAL

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la chimie image illustrant la cuisine <adjF>
Cet article est une ébauche concernant la chimie et la cuisine.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

L'indice PRAL (en anglais : Potential Renal Acid Load)[1] permet de caractériser l’effet des aliments consommés sur l'acidité des urines produites par la suite. Cet indice est parfois utilisé en diététique alimentaire. Cependant il reste à faire un lien entre la santé humaine et l'acidité des urines.

Origine[modifier | modifier le code]

L'indice PRAL est un concept devellopé par Thomas Remer et Friedrich Manz du département nutrition et santé de l'Institut de recherche pour la nutrition des enfants à Dortmund en Allemagne [1].

Concept[modifier | modifier le code]

L'indice PRAL se mesure en milliéquivalent (mEq) et évalue la quantité d'éléments acides qu'un aliment génère dans les urines (plus l'indice est haut plus l'aliment est dit acidifiant).

Intérêt en diététique[modifier | modifier le code]

Aucune étude scientifique démontre l’intérêt de l'emploi de l'indice PRAL dans le choix de l'alimentation humaine. Cependant, certains diététiciens proposent d'utiliser cet indice pour composer son menu en fonction de l'acidité des aliments. Le but serait alors de consommer une alimentation équilibrée afin de maintenir une acidité contrôlée dans les urines.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) THOMAS REMER et FRIEDRICH MANZ, « Potential Renal Acid Load of Foods and its Influence on Urine pH », Journal of the American Dietetic Association, vol. 95, no 7,‎ , p. 791–797 (PMID 7797810, DOI 10.1016/S0002-8223(95)00219-7)

Lien externe[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]