Ichodenah de Bassora

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ichodenah de Bassora
Biographie
Naissance
Période d'activité
VIIIe siècleVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités

Ichodenah de Bassora (en syriaque Išo'dnaḥ[1]) est un religieux chrétien de l'Église d'Orient, écrivain de langue syriaque, qui a vécu au IXe siècle et a exercé la fonction de métropolite de Bassora (en syriaque Perat d'Maisan).

Œuvre[modifier | modifier le code]

On conserve de lui un ouvrage intitulé le Livre de la chasteté, qui est un recueil de 140 brèves notices biographiques sur « tous les Pères qui ont fondé des couvents dans le royaume des Perses et des Arabes », ainsi que des auteurs qui ont écrit sur la vie monastique, source très précieuse pour l'histoire de l'Église d'Orient depuis le IVe siècle (la première notice porte sur Mar Awgin) jusqu'au début du IXe siècle.

On sait par Élie de Nisibe, et par le Catalogue d'Ébedjésus de Nisibe (v. 128), qu'Ichodenah était également l'auteur d'une Histoire ecclésiastique, mais celle-ci est perdue comme telle. Cependant, des spécialistes modernes soutiennent que la Chronique de Séert serait une traduction arabe lacunaire de cet ouvrage.

Éditions[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pierre Nautin, « L'auteur de la Chronique de Séert : Išo'denaḥ de Baṣra », Revue de l'histoire des religions 186:2, 1974, p. 113-126.
  • Jean-Maurice Fiey, « Ichô'dnah, métropolite de Basra, et son œuvre », L'Orient syrien XI, 1966, p. 431-450.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Nom qui signifie en syriaque « Jésus s'est levé (comme le soleil) ».
  2. La numérotation des notices biographiques n'est pas exactement la même dans les deux éditions.

Liens externes[modifier | modifier le code]