Hellébore vert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Helleborus viridis

L’ellébore vert ou hellébore vert (Helleborus viridis), est une des espèces non caulescentes à fleurs vertes, atteignant 20-40 cm lors de la floraison.

C’est surtout une plante des forêts, qui n’aime pas les situations fortement ensoleillées.

Les feuilles basales, fortement dentées, légèrement palmées ont 7 à 13 segments. Elles sont non persistantes. Elles se fanent durant l’été et se dessèchent en automne.

Les fleurs d’environ 3 cm de diamètre sont vert pâle. Elles apparaissent sur de longs pédicelles et sont souvent fortement renversées après fécondation.

Sous-espèce occidentalis[modifier | modifier le code]

Helleborus viridis subsp. occidentalis dans les Pyrénées

La sous-espèce occidentalis (Reut.) Schiffner – Syn. Helleborus occidentalis Reut. – se rencontre çà et là depuis les Îles Britanniques, les Pays-Bas ("Stinzenplant" )[1], la Belgique, l’Allemagne et la France, jusqu’en Espagne. Dans les Pyrénées et les Monts Cantabriques on la rencontre jusqu’à 1800 m d’altitude.

L’hellébore vert a été pendant longtemps cultivé comme plante médicinale et vétérinaire dans les jardins et les monastères. Les graines pourvues d’un éléosome ont été dispersées par les fourmis et la plante s’est ainsi progressivement naturalisée dans les régions avoisinantes. Les limites de sa distribution naturelle ne sont pas connues avec certitude. Elle n’est peut-être réellement indigène que dans la partie méridionale de sa distribution : Pyrénées et nord de l’Espagne[2].

Sous-espèce viridis[modifier | modifier le code]

Helleborus viridis subsp. viridis dans le nord des Apennins

Helleborus viridis subsp. viridis a une distribution plus méridionale que la subsp. occidentalis.

On le rencontre principalement dans le nord de l’Italie et les régions alpines adjacentes. En France cette sous-espèce est présente dans les Alpes-Maritimes.

En Italie, là où sa répartition jouxte celle d’Helleborus multifidus subsp. bocconei - une autre espèce de la section Helleborastrum - on rencontre des exemplaires de forme intermédiaire.

La sous-espèce viridis est une plante souvent de plus grande taille que la subsp. occidentalis et qui se distingue par ailleurs par les caractéristiques suivantes :

  • Feuilles moins fortement dentées, à folioles séparées dès leur base, pubescentes à leur face inférieure
  • Fleurs plus largement ouvertes à l’éclosion
  • Fruits plus allongés

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Stinzenplant est un nom utilisé dans le nord des Pays-Bas pour désigner une plante naturalisée de longue date dans les jardins d'anciennes maisons patriciennes et de fermes-châteaux, les jardins de curés, le long d'anciens remparts, etc.
  2. Hellebores

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :