Héliodore d'Altino

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Héliodore d'Altino
Fonction
Évêque
Biographie
Décès
Activité
Autres informations
Étape de canonisation
Fête
Altar of Saint Heliodorus - Santa Maria Assunta (Torcello) - Venice 2016.jpg
Vue de la sépulture.

Héliodore d'Altino ou Héliodore d'Altinum (IVe siècle) est un saint chrétien fêté le 3 juillet[1] par les églises catholique et orthodoxe.

Histoire et tradition[modifier | modifier le code]

Né en Dalmatie, il fut l'élève de l'évêque Valérien d'Aquilée et le compagnon de saint Chromace. Grand admirateur de saint Jérôme, il le suivit en Palestine.

Il revint ensuite et devint évêque d'Altino d'où il combattit avec ardeur l'Arianisme.

Saint Jérôme l'a évoqué à plusieurs reprises dans ses écrits :

« Les secours que notre frère Héliodore a reçus de vous seraient seuls capables de délier la langue même des muets. Avec quels éloges et quelle reconnaissance ne m'a-t-il pas fait le récit des services que vous lui avez rendus dans son voyage ? » [2]
« Notre frère Héliodore était ici dans le temps que j'étais malade; il était venu dans le dessein de demeurer avec moi dans le désert... »[3]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Vie des Saints pour tous les jours de l'année - Abbé L. Jaud - Éditions Mame - Tours - 1950.
  • Dictionnaire hagiographique - Abbé Pétin - 1850 - lire en ligne sur Gallica

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Nominis : Saint Héliodore
  2. Lettre de Saint Jérôme à Florentius (373) - A Florentius, sur sa charité envers les pauvres et les services qu'il a rendus à Héliodore.
  3. Lettre de Saint Jérôme au diacre Julianus (375)

Liens[modifier | modifier le code]