Gyula Toki Horváth

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dans le nom hongrois Toki Horváth Gyula, le nom de famille précède le prénom, mais cet article utilise l’ordre habituel en français Gyula Toki Horváth, où le prénom précède le nom.
Gyula Toki Horváth
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 51 ans)
MunichVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Instrument

Gyula Toki Horváth ([ˈɟulɒ], [ˈtoki ˌhoɾvaːt]) est un violoniste tzigane hongrois né le à Kaposvár et décédé en 1971 à Munich.

Biographie[modifier | modifier le code]

Originaire d'une petite ville de Hongrie, Gyula Toki Horváth étudie le violon dès l'enfance. À 10 ans, il est le premier violon d'un orchestre de jeunes tziganes et à 15 ans, il fait partie de l'orchestre le plus renommé de Budapest. À 18 ans, il entreprend sa première tournée en Europe[1].

À la mort de Imre Magyari, le titre de « Roi des tziganes » (en hongrois : cigány király) est sans titulaire. Selon la tradition, il ne peut être transmis qu'à un tzigane authentique qui possède non seulement la bravoure, mais aussi la dignité que ce titre implique. Gyula Toki Horváth est couronné à l'unanimité[2]

Lors de lInsurrection de Budapest en 1956, Gyula Toki Horváth se trouve avec sa banda à Vienne. Il refuse de retourner dans son pays natal et se tourne vers une audience internationale en Allemagne, Autriche, France, Belgique, Hollande, Afrique du Nord puis États-Unis d'Amérique.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Disque Pathé Marconi FELP157
  2. J. Albert Fracht (Conductor Charleston Symphony Orchetra) in "The news and Courier" - Charleston - Sun, June 29, 1958

Voir aussi[modifier | modifier le code]