Guillaume de Chartres (dominicain)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Guillaume de Chartres.
image illustrant le Moyen Âge
Cet article est une ébauche concernant le Moyen Âge.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Guillaume de Chartres, certainement nommé ainsi d'après sa ville d'origine, est un clerc qui apparaît dans l'entourage de saint Louis[1] vers 1248. L'année suivante il accompagne le roi à la croisade, avec le titre de chapelain et partage sa captivité à Damiette[2]. À son retour, il entre dans l'ordre dominicain, mais n'abandonne pas pour autant ses charges à la cour. Il participe encore à la dernière croisade et assiste Louis IX dans ses derniers instants à Tunis[1].

Ce personnage discret est surtout connu des historiens pour avoir poursuivi la rédaction de la biographie royale entreprise par son confrère Geoffroy de Beaulieu, mort en 1274. Bien que son texte soit un panégyrique (il se termine d'ailleurs par une énumération de miracles), il constitue un document de premier ordre pour la compréhension de la vie intérieure de son héros.

Pas plus que l'époque de sa naissance, on ne connaît celle de sa mort. Il était sûrement décédé en 1282, car il n'est pas entendu lorsque sont convoqués tous les proches du roi pour témoigner dans le procès de canonisation.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Abbé Guillaume Du Peyrat, L'histoire ecclésiastique de la Cour, p. 668, Paris 1645
  2. Même document, p. 554 - 555