Grinzing

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Grinzing
AUT Grinzing COA.png
Die Grinzinger Kirche - panoramio.jpg
Géographie
Pays
Arrondissement
Capitale fédérale
Baigné par
Arbesbach (en), Nesselbach (d), Schreiberbach (d), Muckental (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Superficie
6,13 km2Voir et modifier les données sur Wikidata
Point culminant
Coordonnées
Karte Wien-Grinzing.png
Fonctionnement
Statut
Quartier, commune cadastrale (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Identifiants
TGN

Grinzing était jusqu'en 1892 une commune de Basse-Autriche, devenue quartier de la ville de Vienne dans le 9e arrondissement Döbling ainsi qu'une des 89 communautés cadastrales de Vienne. Il est surtout connu pour la viticulture et ses nombreux bars à vin (Heuriger).

Géographie[modifier | modifier le code]

L'ancien village se trouve au Nord-Ouest du centre-ville de Vienne. Grinzing est délimité au sud par les quartiers viennois de Sievering et d'Unterdöbling, à l'est par Heiligenstadt et Josefsdorf, et au nord par la frontière urbaine de Vienne avec la ville de Klosterneuburg en Basse-Autriche. La communauté cadastrale, la plus grande de l'arrondissement, couvre une superficie de 613,52 ha.

La physionomie de Grinzing est marquée par des vignobles étendus et les montagnes boisées du Wienerwald, dont le Reisenberg et le Latisberg offrent une vue sur toute le paysage urbain de Vienne.

Histoire[modifier | modifier le code]

Une ancienne ferme de viticulteurs.

Le village de Grinzigan, situé au pied du Wienerwald dans le margraviat d'Autriche, fut mentionné pour la première fois dans un acte de 1114. Déjà au XIIe siècle, il était village florissant de viticulteurs et journaliers. Depuis le milieu du XIIIe siècle, les domaines étaient la propriété de l'abbaye de Klosterneuburg. L'église paroissiale, à l'origine une filale de Heiligenstadt, fut édifiée entre 1417 et 1426.

En 1484, les troupes du roi Matthias Corvin de Hongrie ont occupé le village. Les terres ont été dévastés pendant le siège de Vienne par les forces ottomanes en 1529 et de nouveau au cours du second siège en 1683.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :