Gokabou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Assiette de gokabou

Le gokabou (五家宝?) est un wagashi japonais, l'un des trois desserts principaux de la préfecture de Saitama, avec le soka senbei de Kazo et l'imogashi de Kawagoe[1]. Il est réalisé grâce à des techniques datant de l'époque d'Edo[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

L'origine du gokabou remonte au 18ème siècle, dans un petit village de l'est du Japon. La traduction littérale du mot en japonais est "le trésor de cinq familles"[3]. C'est l'un des desserts emblématique de la ville de Kazo. Il est souvent rapporté comme souvenir par les touristes, car il se conserve longtemps. Le gokabou serait devenu populaire à partir de 1883, date à laquelle un chemin de fer reliant Ueno à Kumagaya a été construit, car des marchands en vendaient alors en face de la station[1].

Préparation[modifier | modifier le code]

Le gokabou se prépare à partir d'une mixture de sucre et de sirop d'amidon de soja incorporée à du riz gluant. Le mélange est ensuite enroulé dans une pâte fabriquée à partir de farine de soja et de sirop porté à ébullition. On forme enfin des bâtonnets qu'on place sur une assiette saupoudrée de farine de soja[3].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Revolvy, LLC, « "Gokabou" on Revolvy.com », sur www.revolvy.com (consulté le 22 novembre 2018)
  2. (en) « About Gokabou - Saitama Things To Do & Itineraries | Planetyze », sur Planetyze (consulté le 22 novembre 2018)
  3. a et b (en) Edmund Lusas, Snack Food Processings, CRC Press, , p. 466