Giuseppe Antonio Petrini

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Petrini.
image illustrant un peintre image illustrant suisse
Cet article est une ébauche concernant un peintre suisse.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Giuseppe Antonio Petrini
Giuseppe Antonio Petrini 001.jpg

Sainte famille, Lugano, musée municipal des Beaux-Arts.

Naissance
Décès
Activité

Giuseppe Antonio Petrini né à Carona le et mort à Lugano le [1], est un peintre baroque suisse.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils du sculpteur Marc-Antoine Petrini et de Lucia Casella et originaire du canton du Tessin, il fait probablement son apprentissage auprès du peintre Bartolomeo Guidobono après 1700, à Gênes et Turin. Il s'inspire du Caravage, de Andréa Pozzo, John Serodine, et imite parfois l'art de Rembrandt. Il est surtout connu pour ses peintures religieuses et ses portraits[2]. Il est cité entre 1711 et 1753 comme fabbriciere de l'église de Madonna d'Onegro à Carona.

La grande vente aux enchères en 2015 du mobilier du Château d'Hauteville a dispersé une série de tableaux attribuables à cet artiste qui a beaucoup travaillé pour la famille d'Herwarth, propriétaire de ce château de 1734 à 1760. Il a orné les plafonds d'une grande demeure entre cour et jardin que possédait cette famille à la place du Marché, à Vevey (démolie), mais aussi et surtout les murs du grand salon du château d'Hauteville, qui a conservé ce décor colossal[3].

Références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. Laura Damiani Cabrini, « Petrini, Giuseppe Antonio » dans le Dictionnaire historique de la Suisse en ligne, version du 14 mai 2009.
  2. Article Giuseppe Antonio Petrini du SIKART en ligne.
  3. Petrini ritrovati (catalogo a cura di Chiara Naldi), Galleria Canesso, Lugano 2016

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Giuseppe Antonio Petrini, catalogue d'exposition, Lugano, Villa Malpensata, Galleria civica, 1991.
  • Petrini ritrovati (catalogo a cura di Chiara Naldi), Galleria Canesso, Lugano 2016.

Liens externes[modifier | modifier le code]