Gislebert de Maasgau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Gislebert de Maasgau
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Titre de noblesse
Comte
Biographie
Naissance
Date et lieu inconnusVoir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Date et lieu inconnusVoir et modifier les données sur Wikidata
Père
Gislebert de Hennegau (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Ermengarde (d) (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Régnier Ier de Hainaut
Albert von Maasgau (d)
Sigard von Maasgau (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Giselbert[1], né vers 825 et mort après 877 ou peut-être après le , fut comte dans le Maasgau[2] (comté de Meuse) et dans le Lommegau (comté de Namur). Il est un ancêtre de la famille des Régnier.

Biographie[modifier | modifier le code]

L'origine de Giselbert est largement inconnue. Il est possiblement le fils de Gislebert de Hennegau[réf. souhaitée], issu de la noblesse franque. Désigné comte du Maasgau en 841, il était un partisan de Charles le Chauve pendant la guerre contre son frère aîné, l'empereur Lothaire Ier. Après la conclusion du traité de Verdun en 843, par lequel son comté a été cédé au royaume de Francie médiane sous le règne de Lothaire, il a dû quitter sa patrie.

En 846, il a enlevé une fille de Lothaire, possiblement Ermengarde, pour l'épouser en Aquitaine. Les frères cadets de Lothaire, Louis le Germanique et Charles le Chauve, se virent contraints de rencontrer personnellement pour assurer qu'ils n'ont aucun rapport avec l'enlèvement. Selon les Annales de Fulda, Giselbert se réconcilia avec Lothaire trois ans plus tard et son mariage est reconnu.

Le comte peut donc rejoindre sa patrie. Comte de Lommegau en 866, il figure parmi les nobles mentionnés dans le capitulaire de Quierzy promulgué par Charles le Chauve juste avant son décès en 877. Un comte Giselbert, dont l'identité est incertaine, fut aussi cité dans un document de 885.

Union et descendance[modifier | modifier le code]

En 846, il épouse Ermengarde, fille de l'empereur Lothaire Ier, le mariage est reconnu en 849. Ils ont un fils :

Notes et références[modifier | modifier le code]