Giovanni Bartolena

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Giovanni Bartolena
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 55 ans)
LivourneVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Formation

Giovanni Bartolena (Livourne, 24 juin 1886 - Livourne, 16 février 1942) est un peintre italien dont la production comporte principalement des paysages, parfois avec animaux et des natures mortes.

Biographie[modifier | modifier le code]

Giovanni Bartolena découvre la peinture auprès de son grand père Cesare Bartolena, peintre de scènes de batailles et portraitiste, puis il étudie brièvement à l'Académie des beaux-arts de Florence et assiste aux cours de Giovanni Fattori. En 1892, il expose à la Promotrice de Turin et dans les années suivantes à Florence et à Turin. En 1898, il s'installe à Marseille, puis à Lucques et Florence, où il reste jusqu'à la fin de la Première Guerre mondiale. Il rencontre Mario Galli et se rend avec lui à Versilia avec un ami de Galli, le peintre Plinio Nomellini.

En 1917-1919, il rejoint son frère Adolphe à Livourne. Il y rencontre l'industriel Querci et le directeur du Corriere di Livorno, Fabbrini, qui figure parmi ses principaux clients.

En 1925 le marchand de textile Cassuto organise sa première exposition personnelle à Milan à la Galerie « L'Esame » où il expose des paysages et des natures mortes.

En 1929, il suspend son contrat avec Cassuto, mais continue à exposer dans les petites galeries comme la « Bottega d'Arte » de Livourne, la « Galleria Micheli » de Milan (1929 et 1931) et en 1930 à la Biennale de Venise (1930).

Dans le milieu des années 1930, son travail commence à être estimé[1],[2], mais ne lui permet pas d’élévation sociale et économique.

Il était membre des peintres fréquentant le Caffè Bardi à Livourne[3].

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) AA.VV., Cronache dell'arte italiana dell'Ottocento, Giorgio Mondatori & Associati,
  2. (it) Raffaele Monti et Giuliano Matteucci, I Postmacchiaioli, Rome, Edizioni De Luca, (lire en ligne),
  3. (it) « Biographie de Giovanni Bartolena », sur Galleriaathena.it.

Liens externes[modifier | modifier le code]