George Farquhar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Farquhar.
George Farquhar
George Farquhar.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Formation
Kilkenny College (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités

George Farquhar (1678 - ), auteur dramatique irlandais, né à Derry en Irlande.

Il fut d'abord comédien, puis officier. Ayant épousé une femme sans fortune, il ne put résister aux privations que lui imposaient les besoins de sa famille, et mourut en 1707, à l'âge de trente ans.

George Farquhar, Michiel van der Gucht (en), 1711

Œuvres[modifier | modifier le code]

Recueils[modifier | modifier le code]

  • The Complete Works of George Farquhar, 2 vol., The Nonesuch Press, 1930 [lire en ligne]
  • William Archer, George Farquhar, Benn, 1949 [lire en ligne]

Traductions en français[modifier | modifier le code]

  • Les Recrues, pièce en 3 actes, traduction par Pierre Roudy de The Recruiting officer, Magnard, 1979
  • La Ruse des galants, traduction de The beaux' stratagem par J. Hamard, Aubier, éd. Montaigne, 1965
  • L'Officier recruteur, comédie en 5 actes, traduction de Michel Arnaud, 1969
  • Le Stratagème des roués, comédie en cinq actes, traduction de The Beaux'stratagem par Maurice Constantin-Weyer et précédé d'une notice historique et critique, la Renaissance du livre, 1921
  • Les folles raisonnables, comédies en deux actes ; imitée de l'anglais de Farquhar par M. Dumaniant, A.-A. Renouard, 1807 disponible sur Gallica

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Connely Willard, Young George Farquhar, Cassell & Co., 1949 [lire en ligne]

Source[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.